Actualités

L’art d’accommoder les cultures

  • Publié le 03/11/2011 à 12:30
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Quand Fellag mitonne les cultures

Les rires fusaient hier soir au théâtre de Brive pour la première représentation du Petits chocs des civilisations, de et avec Fellag. Un cooking show savoureux et odorant dans lequel le malicieux comédien, fin sociologue, à l'art d'accomoder les cultures en cuisinant son couscous. Avec une bonne dose d'auto-dérision, une pointe de férocité, mais toujours sur un fond de tendresse. Une bonne entrée dans la foire du livre. A déguster encore ce soir à 20h30 et il reste des places. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.



Fellag. Petits chocs des civilisations

"En nous acceptant, vous nous intégrez et en nous intégrant, vous nous oublierez. Vous nous oublierez comme vous avez oublié les Mérovingiens, les Huns, les Francs, les Italiens, les Espagnols, les Russes, les Chtis, les Bretons... Un jour en regardant autour de vous, vous direz où sont nos Algériens, nos Arabes, nos Maghrébins", conjecture avec une espièglerie non dissimulée le comédien. "Vous ne nous verrez plus, nous serons en vous, dilués comme la harissa dans le bouillon du couscous." Dans son tout nouveau spectacle, Fellag invite à découvrir la recette du meilleur couscous. Après Le Dernier chameau et Tous les Algériens sont des mécaniciens, voici donc Petits chocs des civilisations.

il monte sur le plan de travailPoint de départ, un sondage qui explique que le couscous est devenu le plat préféré des Français. A condition, bien sûr, qu'il soit bon. Pour lui, c'est un aveu détourné d'une affection toute nouvelle que les Français ressentent envers les Maghrébins. D'où ce show pour expliquer comment le cuisiner et souder des relations fraternelles. Le couscous comme lien, liant, social, il fallait y penser! Fellag l'a fait. Le voilà donc qui se lance sur scène dans l'élaboration d'un couscous bon comme là-bas, dont la préparation embaume la salle tout au long de la soirée. L'humoriste s'active aux fourneaux, pelant légumes, malaxant semoule, maniant cuillère... Parfums d'orient, saveur des mots et des jeux de mots empruntent arabesques et paraboles subtiles. Un spectacle sensuel où l'on goûte la finesse de la langue, servie par une imagination fertile et une faconde divertissante. Ses meilleurs armes pour aplanir les malentendus.

instant frigoFellag surfe ainsi sur les grands sujets d'actualité et navigue avec humour entre la France et son Algérie natale. L'occasion rêvée de rire avec finesse des relations complexes et fortes qui agitent ses deux pays de cœur. Le spectacle verse dans un réjouissant délire géopolitique qui dénonce les peurs et les clichés, en joue, pointant les méfiances que les uns et les autres s’inventent pour se protéger… des uns et des autres. Vous y apprendrez au passage que le ramadan peut s'avérer un remède à l'obésité, fléau de notre société, que le mektoub est en fait l'antidépresseur du pauvre, à quoi rime le complexe de la merguez, à quel point il faut régulariser tous les Maghrébins pour lutter contre les conséquences de l'effet de serre sur nos peaux ou encore que SAS signifie salam alikoum subliminal...

A lui tout seul, Fellag incarne ainsi un traité d'amitié franco-algérienne. Avec un charme piquant, sans une once de vulgarité comme de démagogie, il s'évertue pendant une heure trente à réveiller papilles et neurones.

Fellag. Petits chocs des civilisations

sortie du frigo

la semoule tombe

sortie de scène

Sur cette foire du livre 2011, vous pouvez également consulter nos articles: