Actualités

Brive terminus, tout le monde descend

  • Publié le 04/11/2011 à 14:15
  • Par Patrick MENEYROL
Train du livre

Ponctuel comme une montre suisse, le train de la foire du livre est arrivé à l'heure cet après-midi en gare de Brive-la-Gaillarde. Terme d'un voyage de 4 heures qui donne le coup d'envoi de la 30e édition de la 2e plus importante manifestation littéraire de France. Les plus matinaux étaient là dès 9h15 Train du livrece matin gare d'Austerlitz. Sous un soleil radieux après une soirée de pluie diluvienne, ils poussent, tirent leur petite valise. Les auteurs se regardent, se retrouvent, s'embrassent. Il fait doux. Autour d'un café et de quelques croissants pris debout sur le quai, on discute. Visiblement, tout le monde a le sourire. Brive est un rendez-vous qui est apprécié.

Alors que les retardataires se pressent, l'annonce retentit sous les verrières. Départ immédiat. Chacun trouve sa place, réservée ou non. Train du livreOn se met par affinité, par maison d'édition, par hasard. La table est déjà dressée et le train n'est pas encore sorti de la proche banlieue parisienne que les personnels de la mairie se promènent déjà avec leurs plateaux de petits fours. C'est l'apéritif.

Auteurs, éditeurs se concentrent... sur le menu. Train du livreFoie gras, poitrine de veau farcie, rocamadour, crumble aux prunes. Les choses se présentent bien, et elles se passeront bien.

Les écrivains sont finalement bien sages. Il n'y a guère que les attachées de presse des maisons d'édition qui arpentent, les couloirs des wagons, le téléphone collé à l'oreille. Une agitation toute parisienne qui s'estompe au fil des kilomètres. On range les téléphones. On sort les appareils photo. Souvenirs.

Brive. Enfin. Les sourires du départ sont toujours sur les visages. Un tapis rouge sur le quai. Philippe Nauche est là. Train du livreLe maire accueille ces Brivistes d'un week-end. Poignées de main avec Antoine Gallimard et Jean-Christophe Rufin. Sourires. Le voyage s'est très bien passé et tout le monde est satisfait.

On pousse, on tire sa petite valise. En voiture, à pied, en car, chacun rejoint son hôtel ou la Guierle pour un premier rendez-vous littéraire. La foire commence véritablement.




Train du livre3

Train du livre

Train du livre



Train du livre

Train du livre

Train du livre

Train du livre

Train du livre

Train du livre

Train du livre

Train du livre

Train du livre

Sur cette foire du livre 2011, vous pouvez également consulter nos articles: