Actualités

Entre littérature et politique

  • Publié le 04/11/2011 à 18:24
  • Par Michel DUBREUIL

La tribune des personnalitésAprès la visite des différents stands de la foire du livre effectuée sous une nuée de caméras et d'appareils photos, le cortège des personnalités a pris place sous l'Espace Gazeau, le temps de quelques discours où littérature et politique ont fait bon ménage.



"Il en aura fallu de la détermination, de la passion et de l'amour de la chose littéraire pour faire que l'attention de toute une communauté accepte de converger des berges du quai Conti  vers celles, corréziennes de notre quai Tourny". Dans son discours d'ouverture, Philippe Nauche a choisi de rendre hommage à tous ceux qui avaient contribué à bâtir cette foire du livre qui fête cette année ses 30 ans.

Hommage "aux lecteurs passionnés, aux libraires convaincus, aux auteurs volontaires" et à toutes les énergies qui ont permis de créer ce rendez-vous littéraire d'envergure nationale. Le député-maire de Brive n'a pas oublié les éditeurs, et leur plus célèbre représentant en la personne d'Antoine Gallimard, président de cette 30e édition. "Votre travail est souvent difficile, jamais vain, dans le monde si âpre d'un secteur dont l'économie est en proie à de nombreux bouleversements".Le député maire Philippe Nauche

Jean-Paul Denanot, le président de la Région a choisi de relier ce 30e anniversaire  à celui de la mort de Georges Brassens et de souligner la "même passion des mots" qui unissait chacun sous cette halle qui porte le nom du chanteur poète.

Pour François Hollande ce 30e anniversaire a des résonances plus personnelles, "ça fait 30 ans que je suis en Corrèze", et le président du Conseil général, également présent à cette foire en tant qu'auteur, s'est amusé d'une autre coïncidence: "Le prix de l'album jeunesse attribué par le Département est allé à un ouvrage intitulé "La Surprise". J'essaierai de créer l'année prochaine, la surprise".

Sur cette foire du livre 2011, vous pouvez également consulter nos articles: