Actualités

Les enfants rois des courses

  • Publié le 29/05/2009 à 20:30
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Les poussins poussent au départ

C'est parti pour la 17e édition de Courir à Brive. A 18h10, les micro-poussins, pas plus hauts que 5 et 6 ans, ont ouvert le bal des courses enfants. Il y avait foule sur la Guierle. Certains parents n'ont pas hésité à les encourager tout au long du chemin. Le ton est donné pour une chaude soirée qui s'annonce très courue.

La gagnante de la course mini-poussins fillesA 17h40, une demi-heure avant la première course, enfants et parents s'étaient réfugiés déjà en nombre à l'ombre, au théâtre de verdure. Pour les enfants, très excités à l'approche du départ, le grand jeu était de se faire prendre en photo en bande de copains ou copines, en arborant fièrement son dossards. Histoire de tuer l'attente, d'autres, les joues déjà bien rouges, s'amusaient à s'attraper.

Courir à Brive est avant tout une fête conviviale et familiale où il n'est pas rare de croiser parents et enfants attendant chacun de prendre l'heure de sa course et se supportant les uns les autres. Main dans la main, Lionel et ses deux enfants convergent vers l'arche bleue du  départ.  "C'est la première fois que nous courons tous les trois: Célia va faire la course des  micro-poussins, Ludovic celle des benjamins et moi je tente les 10km, ceux de la populaire bien sûr." La petite famille va grossir le rangs des autres amassées le long des barrières.

Course mini-poussins filles

Enfin, le premier coup de feu est donné par Patricia Bordas, première adjointe au maire de Brive. Encadrés par des bénvoles du CABC course sur route, les  petits bouts de choux s'élancent pour 500 mètres sur le bitume de la Guierle avec un petit crochet dans la verdure du parc. Certains affichent la rage de gagner et courent presque à bout de souffle. D'autres sont motivés par leurs parents qui courent à leurs côtés. Quelques uns, effrayés par toute cette excitation, se mettent à pleurer. Mais tout le monde termine. L'essentiel reste déjà à cet âge de participer. La médaille ne console pas quelques uns qui, décontenancés par tout ce qui leur arrive, se mettent à pleurer!

la rage de vaincre chez les mini-poussins garçonsCertains couraient aussi pour leur école dont le nom était imprimé sur leur tee-shirt, Louis Pons, Pont Cardinal... On a même vu "Ecole de Malemort, c'est fort", rien de moins! Sur le podium du challenge des écoles, se classeront finalement Edmond Michelet, Saint-Germain et Jules Ferry.

Les six courses enfants se sont ainsi enchaînées, augmentant la distance avec l'âge des participants. D'un côte des barrières: la course officielle des enfants (bon, on y voyait bien aussi quelques adultes inquiets pour leur progéniture). De l'autre: celle des parents les accompagnant de la voix en courant sur toute la longueur du parcours. Belle performance aussi... car il n'est jamais évident de courir avec un sac à main ou en claquettes! Bravo à tous.

sous les platanes

Sur la ligne de départ

Dans la course des micro-poussins, les plus petits

Le départ des micro-poussins (5-6 ans), bien encadrés

Cheveux au vent

Des pleurs au départ



Dans l'effort

L'arrivée des filles

Le petit train pour aller sur le départ

Dans l'attente

Avant la course

Petit échauffement

Il est beau mon maillot

Bien coiffée pour la course

Vite pour rejoindre le départ

Main dans la main

Entre copains

Solitude dans la préparation