Actualités

Des 10km très populaires

  • Publié le 29/05/2009 à 22:12
  • Par Marie Christine MALSOUTE
1305 particpants à la course populaire

Ils étaient 1305 à prendre le départ ce soir, à 20h, de la course populaire à Brive. Il y avait ceux qui voulait absolument gagner et ceux qui s'étaient donnés simplement comme challenge de terminer, peu importait le temps, au moins aller jusqu'au bout.

Une belle course où les derniers ont fini bien après les premiers, mais devant un public qui continuait à les encourager.

Consultez votre classement sur le site Topchrono.

Course en tête pour Patrick GonthierDans ces 10km populaire, d'emblée, le rythme a été donné par Patrick Gonthier, militaire au 126e RI de Brive, qui a fait de bout en bout la course en tête, sans mollir, se permettant même de faire un beau cavalier seul. "C'est difficile, ça fait mal", confiait-il tout de même à l'arrivée, s'étonnant encore d'avoir franchi en premier la ligne d'arrivée "en 37' et quelques secondes, quelque chose comme ça". Et même si dans sa tête, il a gagné la course, sur le papier, c'est une autre paire de manches.

Les 28 premiers candidats à avoir bouclé l'épreuve en mois de 42 minutes, se retrouvent classés dans le Grand prix, celui des internationaux, qui devait se courir une quarantaine de minutes plus tard. Même traitement aussi pour la triathlète Camille Cierpick qui finit première féminine.

Les vainqueurs en sueurSi bien que le trophée du vainqueur revient à Jean-François Lebraud des sapeurs pompiers de Corrèze (42'8''), talonné de très près par Bruno Sevin (42'11'') et Alain Faderne de l'AS Saint-Junien (42'15''). Tous trois sont montés sur le podium dans la foulée. Nouveauté cette année dans la manifestation, les 20 premiers hommes et quinze premières féminines ont été récompensées dès l'arrivée de la course. Justement, côté féminines, Jacqueline Conte du Tulle AC a décroché la première place en 44'27'', suivi de sa compatriote Odile Garrelou (44'28'') et de Sylvie Clauzel de l'APC hôpital de Brive (45'56'').

je-me-mouche en courantEt alors même que les élus, André Pamboutzoglou, maire-adjoint chargé des sports, et Jean-Claude Chauvignat, représentant le conseil régional, remettent les trophées, le flot des participants ne cesse d'arriver. Au dernier virage, à l'entrée de la place, les coureurs "s'arrachent" dans un ultime effort, étendant la foulée sur les derniers mètres, en vue de l'arche rouge d'arrivée.

Raymond Bonet, 82 ans et toujours en courseBelle course donc qui mérite bien son qualificatif de populaire en rassemblant tous les niveaux et tous les enjeux. Et notre doyen Raymond Bonet, fort de ses 82 ans, était effectivement au rendez-vous, malgré ses hésitations de dernières minutes en raison d'un petit refroidissement. Il aurait eu tort de se priver: il a bouclé sa course en 51'05'' soit une moyenne de 11, 74km/h! Chapeau!

Le public était là aussi, massés sur les 3km du parcours, certainement moins nombreux qu'habituellement, la faute à la concurrence du match du Top 14 Clermont-Toulouse. Mais il était là tout de même. Chacun soutenant qui un membre de sa famille qui un ami, un collègue, un voisin.

Les "retardataires" sont même accompagnés sur les tous derniers mètres de la Guierle par leurs enfants ou des proches. Les épaules des uns s'affaissent. Certains titubent, tiennent tout juste debout le temps que les organisateurs cabistes détachent la puce de contrôle accrochée à la chaussure. Certaines copines finissent main dans la main, s'aidant mutuellement, entre sourire et larmes. La dernière finira par passer l'arche en 1h22' . Le défi pour la plupart est de terminer, malgré les jambes lourdes, le point de côté, la crampe qui s'installe ou le souffle qui manque. La fatigue se lit sur les visages, la joie aussi d'être arrivé au bout de ces 10km. Une première pour beaucoup. Et parmi eux de nombreux Brivistes ou des gens du cru qui ont fait les "leur" course.

Suivez le ballon rouge du donneur d'allure

attention-velo

bitume

Camille Cierpick, première féminine à franchir l'arrivée, mais en dessous des 42' donc classée dans le Grand prix

Aux couleurs du CAB

Une course "collégiale"

dans la lumière

Premier de course mais pas gagnant

Déguisés

Camille Cierpick détachée

Non pas 24h mais 10km

Tous les âges