Actualités

Bougez vous, c’est bon pour la santé

  • Publié le 18/11/2011 à 10:40
  • Par Patrick MENEYROL
introJournée thématique aujourd'hui salle Escande à la Chambre de Commerce et d'Industrie. On y parle santé et des bienfaits d'une activité physique adaptée pour s'entretenir. Préventivement, mais aussi suite à une pathologie qu'elle soit d'ordre cardio-vasculaire, respiratoire ou même pour les personnes souffrant d'un cancer. Une journée où chercheurs et médecins font le point sur les dernières études et enquêtes sur le sujet. le public Bougez, c'est bon pour la santé ! Jusque là rien de très nouveau. Pourtant à y regarder de plus près, on s'aperçoit qu'il convient certes de bouger, mais pas n'importe comment. Dans Activité Physique Adaptée, le mot Adaptée est essentiel, car activité physique ne veut pas dire forcément sport. Sa définition est simple: il s'agit de mobiliser les muscles squelettiques de manière à avoir une dépense d'énergie supérieure à celle du repos. Une lapalissade ? Pas obligatoirement.

Trop de gens dans nos sociétés modernes n'arrivent pas à atteindre le niveau minimum d'activité physique bon pour la santé. Bureau, voiture, transports en commun, télé-canapé, l'homme moderne passe plus de temps assis qu'à se bouger. Certains compensent en faisait un sport de manière hebdomadaire, mais ce n'est pas ce qu'il y a de meilleur pour l'organisme.  Selon les chercheurs et médecins réunis aujourd'hui à Brive,intervenant plus on fait d'activités physiques, plus on diminue la mortalité, mais en même temps il faut savoir doser cette activité, dans le temps, et dans l'effort.

Il est convenu de recommander pour les 18-65 ans au moins 30 minutes d'activité modérée (marche, vélo, natation) au moins 5 fois par semaine, ou 20 minutes, 3 fois par semaine mais de manière plus intensive (jogging par exemple). Pour les plus de 65 ans, il faut adapter et on parle à ce moment là de marche normale, ou d'une activité douce par période d'au moins 10 minutes. Quant aux enfants, ils peuvent bien entendu suivre un rythme un peu plus soutenu que les adultes.

Si vous arrivez à mettre en place un tel programme, en y associant une alimentation saine, vous avez entre 20 et 30% de chances de vivre plus vieux, de ne pas développer une maladie, ou si vous avez déjà une pathologie, de ne pas connaitre une récidive ou une aggravation de votre état de santé. Il est en effet prouvé par de nombreuses études que l'impact d'une activité physique adaptée est aussi bénéfique pour la santé que la prise de médicaments. Il ne s'agit pas bien entendu d'opposer les deux mais de les vivre de manière complémentaire et donc d'augmenter son capital santé.

Le tout est de s'y mettre et là malheureusement, il n'y a plus grand monde. Nous sommes en effet très peu à faire du sport plus d'une fois par semaine, essentiellement de la marche, de la natation et du vélo, en tout cas, loin derrière les pays nordiques et scandinaves.