Actualités

Textiles intelligents, c’est pour demain

  • Publié le 18/11/2011 à 11:27
  • Par Patrick MENEYROL
panoramique tee shirtRegarder la télévision sur votre manche de veste, téléphoner depuis votre chemise, prendre vos médicaments grâce à votre tee-shirt, de la science fiction ? Pas tant que cela ! Ces textiles intelligents, appelés aussi "smart textiles" débarquent dans notre quotidien. Les Smart Textiles, ce sont en fait des tissus qui incorporent de l'électronique pour plus d'interaction avec l'utilisateur ou l'environnement. Ces nouveaux produits promettent des applications dans les domaines du loisir (veste avec lecteur MP3 intégré, mode : vêtement lumineux), de la sécurité (dossard clignotant et communicant, etc.). On évoque aussi des tissus susceptibles de produire de l'électricité, c'est-à-dire jouant le rôle de véritables panneaux solaires, susceptibles de recharger des batteries de téléphone, d'ordinateur, etc. voire d'alimenter des dirigeables.

Mais c'est dans le domaine de la santé qu'ils vont trouver des applications incroyables (vêtement avec capteur cardio-vasculaire, respiratoire, thermomètre). Grâce aux nanotechnologies qui se retrouvent dans leurs mailles, dans leurs fils, ces vêtements vont pouvoir soigner ou contrôler des paramètres vitaux. La journée thématique qui leur est consacrée aujourd'hui à la Chambre de Commerce et d'Industrie à Brive  fait le point sur la recherche et les réalisations en la matière ainsi que sur les applications médicales qui en découlent.

Tee shirtUn Exemple parmi d'autres: certains tissus intelligents peuvent contenir des micro-capsules réparties dans l’ensemble de leurs fibres. Ces micro-capsules renferment des produits solides ou liquides capables de réagir à la lumière, à la température ou au frottement et libèrent leur contenu lors de l’utilisation du vêtement.

Les applications possibles de ces micro-capsules peuvent donc être très nombreuses, de la diffusion d’un simple parfum ou d’un produit cosmétique, à la libération ralentie d’un médicament.

Autre application, autre technique, elle consiste à incorporer dans le vêtement des puces ou des capteurs afin de surveiller l’état de santé de la personne et les risques extérieurs.

Pour le grand public, les premiers textiles intelligents seront donc vraisemblablement utilisés à des fins médicales. Des scientifiques européens travaillent ainsi actuellement sur des pansements dotés de microprocesseurs qui seraient capables de faire en permanence un pronostic de la plaie et de délivrer des médicaments pour la cicatriser.

Des "vêtements qui soignent" pourraient être commercialisés d’ici moins de dix ans pour les grands sportifs ou les personnes âgées qui souhaitent surveiller leurs paramètres vitaux.

L’un des projets qui semble parmi les plus aboutis actuellement est une veste de pompier capable de contrôler les risques extérieurs (température, présence de gaz toxiques…). Elle serait associée avec des sous-vêtements surveillant les paramètres vitaux du pompier (température corporelle, respiration et rythme cardiaque) et communiquerait ces données à un central. Une première application qui ouvre bien des chemins pour l'avenir.