Actualités

Ces contes dits du bout des doigts

  • Publié le 28/11/2011 à 16:40
  • Par Marie Christine MALSOUTE
La sorcière du placard à balais

C'est une semaine de contes qui s'ouvre aujourd'hui avec les Treize arches. Des contes très originaux, dits à deux voix et deux mains, par une sacrée équipe de trois comédiens qui savent tenir leur public en haleine. Des histoires pleines de malice et de fraîcheur, pour petits et grands, à découvrir jusqu'à vendredi.



Les compagnons de Pierre MénardUne scène nue. Au centre, dans un rectangle de lumière, Isabelle Florido raconte toute l'histoire en langue des signes, amplifiés par ses mimiques version Tex Avery. Sur le côté, dans un autre halo, comme doublant un dessin animé, Nicolas Fargat et François Stemmer prêtent leurs voix aux personnages, des voix souvent espiègles aux tonalités flexibles. Face à eux cet après-midi, un parterre de scolaires silencieux, tous les élèves en 6e du collège d'Arsonval, totalement captés par une histoire de sorcière du placard aux balais. "On les sentait très attentifs", constatent après coup les trois compères. "Ils ont même réagi à des passages qui amusent plus jeunes qu'eux. Comme quoi, même à 11 ans, on rit encore sur la chanson de la petite souris..."

Isabelle Florido offre une dimansion spatiale au texte

Une performance de comédiens qui réside dans la forme artistique choisie pour raconter ces histoires. "L'idée était d'utiliser la langue des signes pour porter à la scène des œuvres littéraires", explique Nicolas, metteur en scène. "C'est une langue très théâtrale, mais qui a une syntaxe différente, des signes qui lui sont propres. Il a donc fallu dépasser la simple traduction d'une langue à l'autre", explique Isabelle, née de parents sourds et dont c'est aussi la langue maternelle. Cette dichotomie donne au spectacle une forme d'expression surprenante et une dimension spatiale originale. Cerise sur le gâteau, au final, les comédiens apprennent au public une chanson, en LSF évidemment. "C'est rigolo", témoignent à la sortie Paul, Benjamin et Grégoire, fredonnant presque Sorcière, prends garde à ton derrière. "C'est pas facile à refaire. Le plus dur, c'est sans le chanter pour s'accompagner, on se perd un peu."

La chanson de la sorcière du placard aux balais

Les élèves avaient déjà approché cette gestuelle. Il y a un mois, ils avaient rencontré les acteurs de cette compagnie Les compagnons de Pierre Ménard, et vont poursuivre maintenant le travail en classe. "Nous étions attirés par cette approche en langue des signes. Ce qui est intéressant, c'est qu'on ne voit même plus que la comédienne parle en langue des signes. C'est totalement visuel", explique Johanne Tronche, l'une des profs de français. "Chaque enseignant va maintenant exploiter ce spectacle à sa façon. Avec mes élèves, nous allons travailler sur un passage du conte, les expressions utilisées. Je sais qu'un autre professeur va transposer une scène de Molière..." En tout six histoires différentes à savourer jusqu'à vendredi. Un vrai beau spectacle à partager en famille.

*********



Les 3 en scèneLes prochaines représentations de la compagnie



  • mardi 29 novembre à 10h, L'arbre sans fin de Claude Ponti (à partir de 3 ans), grande salle théâtre, 35 mn,

  • mardi 29 novembre à 14h30, Titane et Bougrenette de Jean-Pierre Chabrol (6 ans), grande salle théâtre, 45 min

  • mercredi 30 novembre à 10h, L'arbre sans fin de Claude Ponti (à partir de 3 ans),grande salle théâtre, 35 min,

  • mercredi 30 novembre à 15h, Les Musiciens de la ville de Brême des frères Grimm (5ans), grande salle théâtre, 45 min,

  • jeudi 1er décembre à 10h, L'arbre sans fin de Claude Ponti (à partir de 3 ans), grande salle théâtre, 35 mn,

  • jeudi 1er décembre à 18h30, La Sorcière du placard aux balais de Pierre Gripari (6 ans), salle des fêtes d'Allassac, 45min,

  • vendredi 2 décembre à 10h, Les Musiciens de la ville de Brême des frères Grimm (5 ans), petite salle du théâtre, 45 min,

  • vendredi 2 décembre à 18h30, Le Joueur de flûte de Hamelin de Samivel (6 ans), centre socioculturel municipal Jacques Cartier, 45 min.


Tarifs: 8 et 4 euros. Plus d'infos sur le site des Treize arches et au 05.55.24.11.13.

Vous pouvez découvrir un avant-goût des spectacles sur la vidéo ci-dessous:


Contes-dits-du-bout-des-doigts par CieCPM