Actualités

Fausse herbe et vraie réussite

  • Publié le 28/11/2011 à 15:11
  • Par Patrick MENEYROL
Inauguration terrain synthetique boriottes

Il s'est un peu fait attendre mais cela en vaut la peine. Le terrain synthétique de la plaine des Boriottes a connu ses premières marques de crampons ce week-end. Inauguré samedi, ce nouvel équipement sportif cumule les avantages.Inauguration terrain synthetique boriottes65 mètres sur 95 mètres. Le nouveau terrain de la plaine des Boriottes ne risque pas de voir son herbe s'altérer au fil des mois et des conditions climatiques. En fait d'herbe, il s'agit ici de bandes composées de fibres de 65 mm de hauteur, comblées par de la silice et des granulats de caoutchouc recyclé. Un terrain synthétique de 3e génération qui répond à toutes les normes de la fédération française de rugby et de l'international rugby board, en matière d'équipement et de matériaux. Une vraie réussite comme a tenu à le souligner Philippe Nauche.

Inauguration terrain synthetique boriottesRéussite car ce nouveau terrain va intéresser quelque 560 joueurs, licenciés au CABCL rugby association, à la SASP et à l'ASPO rugby, ainsi que les élèves des collèges, lycées et classes d'enseignement supérieur, qui pratiquent régulièrement le ballon ovale sur les 4 terrains de la plaine de jeux des Boriottes. Une fréquentation intense qui entraîne des contraintes importantes d'entretien. Entre la tonte, le draînage, l'apport d'engrais, etc, on estime le coût de fonctionnement d'un terrain à une moyenne de 25.000 euros par an. De plus, l'occupation de chaque terrain est largement limitée si l'on veut garantir un bon gazon, pas plus de 8 heures par semaine.

Inauguration terrain synthetique boriottesAvec cet équipement synthétique, qui préserve les qualités et le confort de jeu, et même les améliore quelque peu, on arrive à une utilisation record de 35 heures par semaine, l'équivalent de 4 terrains. Utilisation optimum pour un coût de fonctionnement ridiculement bon marché puisqu'il est évalué à 5.000 euros par an, grâce à un entretien très réduit en eau et en traitement, ainsi que l'absence totale d'intervention pour le traçage, puisque l'herbe qui doit être blanche l'est de manière inaltérable. Une surface stable en toute saison, amortissant les chutes, ni glissante, ni abrasive, et qui résiste aux poussées en mêlée.

Cet équipement a bien entendu un prix. Celui-ci est de 600.000 euros. Le financement a été assuré par 3 partenaires. La Ville de Brive à hauteur de 58%, aidée par l'Etat, 60.000 euros, le conseil général de la Corrèze, 100.000 euros et la dération française de rugby, 100. 000 euros également.Inauguration terrain synthetique boriottes