Actualités

Des bébés Elfe naissent à Brive

  • Publié le 29/11/2011 à 16:19
  • Par Jennifer BRESSAN
Lily

Depuis hier et jusqu'au 5 décembre, les mamans qui accouchent à l'hôpital de Brive sont sollicitées pour participer à l'étude longitudinale française depuis l'enfance, dite Elfe. C'est une première dans le pays. Il s'agit par là de comprendre comment grandissent les enfants d'aujourd'hui. C'est parti pour 20 ans d'étude !

Les parents93 nourrissons de la région Limousin ont intégré l'étude Elfe lors des trois premières phases qui se sont déroulées au printemps, à l'été et à l'automne 2011. La dernière étape de l'étude est en ce moment en cours dans 344 maternités de France dont celle de Brive. En tout, ils sont 20.000 enfants nés en 2011 à en faire partie. Parmi eux, il y a Lily, née à l'hôpital hier. "Si ça peut amener des infos pour les générations futures et rendre service, il faut le faire", a expliqué la maman de Lily, Hélène, qui a accepté de prendre part à l'étude. "Je travaille dans l'alimentation et m'interroge sur les bénéfices de la crèche par rapport à une nounou alors ce qui m'intéresse particulièrement c'est l'influence du mode d'accueil sur les relations des enfants avec les autres et l'impact des polluants présents dans notre environnement". L'étude Elfe qui va suivre les enfants jusqu'à leur 20 ans, va réunir 60 équipes de chercheurs français. L'enjeu: comprendre comment l'environnement, l'entourage familial et les conditions de vie des enfants influencent leur développement physique, psychologique et social, ainsi que leur santé. Dans le collimateur, il y a tout particulièrement l'obésité ou encore la santé respiratoire de l'enfant.

la main de LilyAmbitieuse, cette étude scientifique, la première du genre, permettra encore de comprendre "ce qui conditionne la réussite de la scolarité de l'enfant, l'influence de l'usage de l'informatique, des activités sportives et culturelles sur leur développement physique et intellectuel et de déterminer si les enfants grandissent au même rythme que ceux d'hier", précise Françoise Champmartin , sage femme à l'hôpital de Brive et enquêtrice Elfe. "Pour mener cette étude, les parents doivent répondre à un court entretien réalisé à la maternité, à des rendez-vous téléphoniques réalisés aux divers âges de l'enfant. Quant aux prélèvements biologiques, ils ne sont réalisés qu'avec l'accord des parents."

LilyOrganisée par l'Institut national d'études démographiques (Ined) et l'Institut national de la santé (Inserm), l'étude complètement anonyme prendra fin le 5 décembre et aura réuni une quarantaine d'enfants de Brive. "7 à 8 familles sur 10 acceptent d'y participer en moyenne", témoigne l'enquêtrice Elfe. L'étude rendra ses conclusions dans 20 ans. Elle se traduiront par des recommandations sur lesquelles s'appuieront les pouvoirs publics pour mettre en place des politiques familiales et de santé adaptées.

Plus d'infos sur le site de Elfe.