Actualités

Les auteurs vivants ne sont pas tous morts

  • Publié le 08/12/2011 à 15:27
  • Par Jennifer BRESSAN
Les auteurs vivants ne sont pas tous morts

A l'occasion du 10e anniversaire du rendez-vous "Les auteurs vivants ne sont pas tous morts", l'écrivain Marie Nimier était l'invitée du théâtre de la Grange hier soir. Entre la lecture qu'elle a faite d'extraits de son roman Les Inséparables et une mise en espace de Karelle Prugnaud de la pièce inédite, drolatique et d'actualité que vient juste de terminer l'auteur Noël revient tous les ans, un entracte a ouvert l'espace pour une rencontre où l'auteur a posé un regard sur sa trajectoire.



lecture de Marie NimierCe rendez-vous privilégié avec Marie Nimier a été l'occasion de l'entendre poser sa voix sur ses propres mots. Ceux du roman Les Inséparables paru en 2008 chez Gallimard. "J'aimais la voix traînante de Léa, ses cheveux roux, son incroyable vitalité. Nous nous comblions, est-ce qu'on peut dire cela ? Se combler, comme deux pièces de puzzle qui s'ajusteraient parfaitement, mais ne viendraient pas de la même boîte. Que nous est-il arrivé ?", commence l'écrivain.

"Vous avez réussi à nous donner l'idée entière du livre sans nous faire passer l'envie de le lire", lui a confié un spectateur à l'issue d'une lecture vivante et sensible qui a mis en valeur une écriture fine et intimiste, drôle et émouvante. Grâce aux extraits choisis par l'auteur, les spectateurs ont pu rentrer en intimité avec les deux héroïnes, deux jeunes amies, dans leurs joies, leurs découvertes, leur erreurs, leurs errances, et jusque dans la plus profonde intimité rousse du pubis de Léa.

Marie Nimier

"Avant d'écrire, je faisais du théâtre d'intervention. Mais j'étais arrivée dans l'impasse", confie l'écrivain. "D'abord j'ai lu, beaucoup. Les livres ont été pour moi un réconfort puis l'écriture, un enfermement profitable. L'écriture n'a rien à voir avec l'envie, c'est une discipline."

Mise en espace de "Noël revient tous les ans"Marie Nimier écrit depuis 30 ans. Elle se dit désormais détachée de l'influence de son père, Roger Nimier: "Le plus dur, c'est à la sortie d'un livre, lorsqu'on est présentée en référence à un père qui ne nous a pas élevé, qu'on n'a pas même connu." Depuis ses débuts, elle a tenté beaucoup d'expériences verbales en écrivant des paroles de chansons (pour Johnny Hallyday, Daniel Lavoie, Eddy Mitchell ou encore Maurane), des écrits pour la jeunesse, du théâtre et des mises en espace: "des trucs de saltimbanques", comme résume sa grand-mère. "Aujourd'hui, je suis arrivée à un âge où toutes ces expériences marginales prennent sens. Je suis au bon endroit pour moi", conclut l'auteur avant que ne commence la mise en espace de Karelle Prugnaud réalisée à partir de la pièce inédite Noël revient tous les ans. Une pièce sur la famille dans toute sa splendeur et ses pathologies, sur un texte fameux, servi par des comédiens savoureux.

Samedi 10 décembre, dès 20h, la première édition de la nuit de la lecture, "Fil rouge Gallimard" se déroule au théâtre de la Grange. Jusqu'au bout de la nuit. Entrée libre. Infos: 05.55.86.97.99.

mise en espace de Karelle Prugnaud

Lecture de Marie Nimier

Lecture verticale

mise en espace

mise en espace

le salut