Actualités

Désormais « Français à part entière »

  • Publié le 16/12/2011 à 17:07
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Français, nouveaux et anciens, ont chanté "La Marseillaise"

Cet après-midi, 28 Brivistes sont officiellement devenus Français. Ils et elles, 75 au total, ont reçu leur décret de naturalisation lors d'une cérémonie d'accueil dans la nationalité qui s'est déroulée dans les salons de la préfecture où les nouveaux ressortissants ont chanté La Marseillaise.



Bougrine et Najat Amellal recevant leurs décrets des mains du préfet Sophie Thibault en présence de Shamira Kasri, adjointe au maire de Brive"C'est une grande joie, ça fait un moment qu'on attendait ça", expliquent Bougrine et Najat Amellal. Leur émotion est palpable. "On est à Brive depuis plus de 15 ans, on a trois enfants. Il y avait un petit manque. Aujourd'hui, on est arrivé à notre but." Cette cérémonie très solennelle, sous les lustres des salons préfectoraux, est pour beaucoup de ces nouveaux nationaux l'aboutissement de longues et difficiles démarches.

Des récipiendaires très attentifs au discours du préfet"Je suis toujours admirative de la persévérance dont vous devez faire preuve", reconnaissait le préfet Sophie Thibault. "Elle montre que vous avez une personnalité forte. Devenir Français n'est pas qu'une simple formalité administrative, mais une volonté de partager nos valeurs, notre culture, tout en conservant la vôtre. Vous conservez votre spécificité et cela nous enrichit. C'est un choix qui exprime l'attachement et l'appartenance à ce pays qui vous a accueilli."

Paola Milène Ariza Flores très fière de son décret de naturalisationEn Corrèze, ils sont 124 à avoir acquis la nationalité française depuis le début de l'année. "Vous êtes désormais Français à part entière", déclarait le préfet. Le caractère solennel de ce changement se lisait sur les visages des 75 nouveaux entrants. Des visages attentifs et graves, cachant l'impatience, qui libéraient leur émotion par des sourires ou des larmes. "Je suis heureuse", ne cessait de répéter Paola Milène Ariza Florez, mariée il y a six ans avec un Français. "Ça ne change rien au quotidien, je me sentais bien intégrée. C'est la confirmation officielle."

Ces nouveaux Français sont principalement d'origine africaine, du Maghreb, avec une montée des pays asiatiques. "La France reste une terre d'accueil pour l'immigration", réaffirmait le préfet. "Mais c'est une société qui doit maîtriser ses flux migratoires afin de pouvoir accueillir au mieux et que chacun trouve sa place." L'officiel de cette cérémonie aura échappé au plus jeune récipiendaire, âgé d'un an. Le plus ancien, 76 ans, n'en a rien perdu.

Sur ce sujet, vous pouvez également consulter nos précédents articles: