Actualités

L’Agglo mène une réflexion sur la petite enfance

  • Publié le 19/12/2011 à 16:53
  • Par Olivier SOULIÉ
creche arc en ciel de tujac

Une réflexion est menée par les élus de l'Agglo en vue de la prise de la compétence Petite enfance en 2013. Le conseil communautaire a voté, la semaine dernière, le lancement d'un comité technique et de pilotage pour étudier les modalités d'exercice de cette compétence.

Le vote de jeudi dernier ne valide pas le transfert de la compétence Petite enfance des communes à l'Agglo. Il ne fait qu'acter la naissance d'un comité technique et de pilotage dont le rôle sera de réfléchir aux modalités d'exercice de cette compétence. La réflexion sur la compétence Petite enfance (la garde des 0 – 3 ans) ne date pas d'hier. Elle a débuté par un questionnaire adressé aux élus en 2008 suite au souhait de dix communes d'étudier les modalités du transfert de cette compétence des communes à l'Agglo.

Jeudi, lors du conseil communautaire, les élus ont pu découvrir un diaporama reprenant des informations générales sur la Petite enfance à l'échelle de l'Agglo. Certaines informations ont retenu l'attention:

  • Entre 1999 et 2007, le nombre de 0 – 6 ans a augmenté de 20%, atteignant 4.764 enfants. Un chiffre qui s'est, depuis, stabilisé.

  • Sur l'ensemble des communes, la population des 0 – 3 ans a augmenté de 30%. Venarsal, Noailles, Varetz Allassac et Sainte-Féréole ont même doublé leur population.

  • On comptabilise 18 structures destinées à la Petite enfance sur l'Agglo : 13 multi-accueils collectifs, 2 multi-accueils familiaux et 3 relais assistantes maternelles (ASMAT).

  • 8 communes sur 15 ont aujourd'hui une ou plusieurs structures sur son territoire contre 3 en 2003.

  • Sur l'Agglo, il y avait, en 2009, entre les structures collectives et familiales, 559 places d'accueil, 1.211 enfants inscrits et 204 salariés.

  • Sur l'Agglo, il y a 1084 places d'accueil individuel par 381 ASMAT. En 2011, 840 enfants sont gardés par des ASMAT, soit un taux d'occupation de 77%. Cinq communes (Brive, Allassac, Malemort, Cosnac et Ussac) concentrent 81% des ASMAT.


Parmi les pistes de réflexions sur le transfert de compétence, celles d'un meilleur accès aux modes de garde dans leur diversité et l'apparition de services spécifiques (horaires décalés, enfants malades, situation de handicap) sont discutées, comme la professionnalisation des ASMAT libérales (mise en réseau, accès à la formation continue).

"La délibération cadre proposée (et largement votée jeudi par le conseil communautaire, avec seulement trois voix contre – NDLR) est une première pierre destinée à préfigurer les implications organisationnelles et financières. Les réflexions se poursuivront", a expliqué le président de l'Agglo Philippe Nauche.

"Si transfert il y a, nous veillerons à conserver la proximité et les communes continueront à jouer un rôle prépondérant. En outre, ce transfert de compétence serait un signe fort vis-à-vis des intercommunalités voisines avec lesquelles nous formerons peut-être une grande Agglo. Elles ont, en effet, déjà bénéficié du transfert de la compétence Petite enfance et ne souhaitent vraiment pas revenir en arrière".