Actualités

Une réflexion sur les moyens de maintenir l’investissement

  • Publié le 03/01/2012 à 14:06
  • Par Olivier SOULIÉ
Philippe Nauche était entouré par Jean-Paul Denanot, président de la Région, Sophie Thibault, préfet, son épouse Florence Gourdeau-Nauche, Jean-Louis Nesti, président de la CCI, Patricia Bordas, premier adjoint, Guy Mascrès, sous-préfet, Michel Da Cunha, conseiller général et le colonel Secq, commandant du 126e RI.

La Ville de Brive présentait hier ses vœux aux acteurs politiques, administratifs, économiques et sociaux du territoire. Une cérémonie qui a permis au premier magistrat d'évoquer 2011 puis 2012, en proposant notamment une réflexion sur les moyens de maintenir un taux d'investissement fort.

Cérémonie des voeux de la Ville de Brive aux personnalitésLa cérémonie des vœux de la Ville aux personnalités des mondes politique, administratif, économique et social se déroulait hier soir à l'Espace des Trois provinces.

A la tribune, le maire Philippe Nauche était entouré par Jean-Paul Denanot, président de la Région, Sophie Thibault, préfet, son épouse Florence Gourdeau-Nauche, Jean-Louis Nesti, président de la CCI, Patricia Bordas, premier adjoint, Guy Mascrès, sous-préfet, Michel Da Cunha, conseiller général et le colonel Secq, commandant du 126e RI.

Seul intervenant de la soirée, le maire a débuté par une pensée "pour les salariés licenciés d'A Novo, ceux qui pourraient l'être prochainement chez Crown, et d'autres encore travaillant pour des entreprises en difficulté".

Philippe Nauche était entouré par Jean-Paul Denanot, président de la Région, Sophie Thibault, préfet, son épouse Florence Gourdeau-Nauche, Jean-Louis Nesti, président de la CCI, Patricia Bordas, premier adjoint, Guy Mascrès, sous-préfet, Michel Da Cunha, conseiller général et le colonel Secq, commandant du 126e RI.Constatant que "la situation économique et sociale que traversent notre pays et l'Europe impacte inévitablement l'action municipale", Philippe Nauche a rappelé les choix municipaux en matière de solidarité et d'investissement: ouverture fin 2010 de l'épicerie sociale et solidaire (qui a déja concerné plus de 400 familles), création d'un dispensaire municipal ou encore d'une aide à la complémentaire santé pour favoriser l'accès aux soins. L'élu a également évoqué "le maintien d'un fort taux d'investissement en 2011 de près de 25 millions d'euros, après 20 millions en 2010, 18 en 2009 et 12 à 13 en moyenne au cours des exercices précédents". La finalité, outre doter la ville d'équipements et d'infrastructures pour la rendre plus attractive, était de soutenir les entreprises de BTP "qui en ont bien besoin en cette période difficile".

Cet effort de la Ville n'a été rendu possible que par "une meilleure maîtrise des dépenses de fonctionnement" et n'a nécessité "aucune augmentation des impôts locaux depuis 4 ans". Pour 2012, le maire n'est "pas certain que la Ville puisse maintenir un niveau comparable d'investissements et un prélèvement fiscal identique" mais a assuré que l'équipe municipale conservera "une double approche de soutien aux plus défavorisés et à nos entreprises dans le cadre d'une gestion rigoureuse mais dynamique des deniers publics".

Un autre article suivra sur ce blog sur les réalisations de 2011 et les perspectives pour 2012.

Cérémonie des voeux de la Ville aux personnalités