Actualités

Championnat de France de scrabble scolaire : une 1ère pour Brive !

  • Publié le 11/01/2012 à 11:10
  • Par Jennifer BRESSAN


Réunis à l'école Jules Vallès, ils étaient ce matin une vingtaine d'enfants du CE2 au CM2  à plancher sur des grilles de scrabble. Ils seront relayés cet après-midi par une quarantaine d'autres jeunes qui se creuseront les neurones à l'école Saint-Germain. La compétition est nationale et le défi qu'ils relèvent avec entrain et détermination de taille: la qualification pour les championnats de France. Et c'est la première fois que les écoliers de Brive se lancent dans la partie.

Ils étaient au départ 600 élèves issus de différentes écoles du bassin de Brive volontaires pour s'engager dans la compétition. Après sélection, il n'en reste plus que 76  aujourd'hui", explique Lucette Delmas qui a organisé la compétition du jour avec Marie-Dominique Malherbe, présidente scrabble Limousin Périgord et Elisabeth Duprat, responsable scrabble scolaire. "On les a répartis en deux groupes, ce matin à Jules Vallès, cet après-midi à Saint-Germain".

"C'est la première fois que Brive participe", se félicitent les organisatrices. "C'est le fruit d'un accord récemment conclu entre la fédération française de scrabble et l'éducation nationale." Derrière le jeu, il y a l'enjeu: celui d'accompagner les élèves dans l'apprentissage de la langue, de la conjugaison, de l'orthographe, du vocabulaire et même du calcul mental. "Ça développe également la stratégie", ajoute Lucette Delmas. La vivacité d'esprit de Nadia ne semble pas dire le contraire. Avec le deuxième tirage, RUEOPSS, elle dégote "pousser" qu'elle forme en ajoutant un S à "jolie", mot formé avec le premier tirage et se débarrasse ainsi de toutes ses lettres. À la clé, un bonus de 50 points qui ne lui a pas échappé et un total de 83 points qu'elle n'a pas mis beaucoup de temps à calculer. Un très joli coup!

"Le scrabble est un outil extraordinaire pour les écoles. alors notre objectif est aussi que des clubs de scrabble scolaire voit le jour dans les écoles", ajoute Lucette Delmas. En attendant, l'objectif à plus court terme, ce sont les championnats de France scolaires. Un quart des enfants d'aujourd'hui sera sélectionné pour participer au prochain match du 15 février, qui ouvrira les portes de la finale qui se déroulera en région parisienne.