Actualités

Vœux de l’Agglo: les transferts de compétences évoqués

  • Publié le 13/01/2012 à 17:01
  • Par Olivier SOULIÉ
Jean-Luc Reviller lors des voeux de l'Agglo à Voutezac

Outre l'élargissement de l'intercommunalité, la cérémonie des vœux de l'Agglo fut l'occasion d'évoquer les réflexions en cours sur d'éventuels transferts de compétences des communes à l'intercommunalité.

Jean-Luc Reviller (au centre) avant sa prise de paroleEntre les discours du maire de Voutezac Georges Peyramaure et du président de l'Agglo de Brive Philippe Nauche en faveur d'une intercommunalité élargie (voir cet article), Jean-Luc Reviller, directeur général des services, avait pris la parole.

Non sans avoir rappelé que la communauté d'agglomération a conduit, "avec réussite", la création de zones d'activités pour 80 millions d'euros et des travaux d'assainissement pour 25 millions, le DGS a évoqué la loi sur la réforme territoriale qui demande "de redéfinir les limites territoriales des intercommunalités mais aussi leurs compétences".

Une réflexion est engagée depuis quelques années sur le transfert de plusieurs compétences, comme les eaux pluviales ou la petite enfance. Une délibération cadre a d'ailleurs été votée par le conseil communautaire fin 2011, et 2012 permettra de poursuivre la réflexion puis "de confirmer ou d'infirmer cette compétence".

voeux de la cab4Pour le personnel des communes, Jean-Luc Reviller juge "nécessaire que le transfert soit du gagnant – gagnant", le but étant "de rendre le travail plus intéressant en diversifiant et en enrichissant les fiches de poste de chaque agent de la collectivité".

"L'important, sur la question des transferts et des services à la population, sera de ne pas oublier la partie immergée de l'iceberg administratif que sont les services transversaux", a prévenu le DGS avant d'illustrer: "Un service petite enfance ne fonctionne que si, à côté du multi accueil, il y a un service ressources humaines qui s'occupe de la carrière des agents, un service finances qui traite les factures, un service informatique qui s'occupe des réseaux et du paiement en ligne des factures, un service bâtiment qui s'occupe des fluides et de la maintenance, un service d'entretien ménager qui s'occupe du bon état du lieu et un service restauration municipale qui assure la fonction éponyme".

D'où la nécessité de discussions abouties, ne laissant aucune place à l'improvisation. "Un transfert réussi est un transfert où il n'y a pas de flou, car quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup", a lancé Jean-Luc Reviller. Une manière quelque peu sibylline de dire que tout doit être clair comme de l'eau de roche pour que les transferts coulent de source.