Actualités

Aéroport: un horizon éclairci pour le décollage de 2012

  • Publié le 17/01/2012 à 16:28
  • Par Olivier SOULIÉ
Voeux de l'aéroport Brive Vallée de la Dordogne

2011 fut la première année complète d'exploitation de l'aéroport Brive Vallée de la Dordogne. La cérémonie des vœux organisée hier soir a permis de tirer un bilan qui s'avère très positif pour la structure.

Dany BlanchetLe directeur de l'aéroport Brive Vallée de la Dordogne Dany Blanchet avait le sourire hier soir lors de la cérémonie des vœux de la structure: "l'aéroport répond pleinement aux objectifs fixés pour les premières années".

Les chiffres illustrent ce propos: 14.000 mouvements et plus de 61.000 passagers commerciaux, "un résultat au-delà des objectifs". En 2010, année de transition entre Brive-Laroche et le nouvel aéroport, 35.000 passagers étaient passés par l'une ou l'autre des structures aéroportuaires.

Dans le détail, la ligne vers Paris Orly a été empruntée par 38.000 passagers (28.600 en 2010), dont 50% pour des déplacements privés. Les destinations vers Londres et Manchester ont séduit 18.000 personnes, avec une augmentation notable des passagers pour Londres. Enfin, 20 vols charters ont permis le transport de 1.600 passagers.

Activité non négligeable de la plateforme, les vols affaires ont totalisé 347 mouvements.

"Il ne faut pas oublier l'aviation générale qui assure la formation de jeunes et moins jeunes et font la vie de l'aéroport", a rappelé Dany Blanchet avant de saluer les 21 personnes qui assurent le fonctionnement de l'aéroport.

Jean-Louis NestiPour 2012, la structure continuera à se développer, avec la ligne vers Orly bien entendu, mais aussi la mise en place d'une ligne vers Londres à l'année, des vols vers Ajaccio, Venise, les Canaries et Athènes. Des discussions sont encore en cours pour l'ouverture de nouvelles lignes.

5 millions d'euros de retombées

Jean-Louis Nesti, président du Syndicat mixte et de la Régie personnalisée d'exploitation de l'aéroport Brive Vallée de la Dordogne, a confessé, avant son discours, avoir pour objectif de l'année "80.000 passagers".

Lors de sa prise de parole publique, le président a indiqué que l'aéroport générait "5 millions d'euros de retombées économiques répartis à égalité entre la Corrèze, le Nord du Lot et le Périgord noir".

Après le soutien du Lot, Jean-Louis Nesti a dit souhaiter "la concrétisation de la participation financière de la Dordogne en 2012, en plus de Terrasson qui est membre du syndicat mixte, et de Sarlat qui a déjà répondu positivement". Bien évidemment, il s'est également félicité de l'entrée de la Région Limousin dans le syndicat, avec un financement à hauteur de 10% et a affiché sa "confiance" quant au financement de l'Obligation de Service Public vers Orly par la région Midi-Pyrénées aux côtés du syndicat et de l'Etat.

Alors que la phase de construction prend fin ces temps-ci et que son coût avoisinera les 46 millions (48 millions étaient prévus en prévisionnel), Jean-Louis Nesti a indiqué réfléchir "pour les années à venir" à la mise en place de liaisons nouvelles dans le cadre du désenclavement (Portugal, Maroc) comme du tourisme "avec des arrivées en provenance de pays comme les Pays-Bas ou la Belgique".