Actualités

« Le logement social a sa raison d’être à Brive »

  • Publié le 23/01/2012 à 10:56
  • Par Jennifer BRESSAN
Cérémonie de vœux de Brive Habitat

L'année 2012 sera une année importante pour l'office public de l'habitat du pays de Brive qui devra mener de front deux dossiers majeurs: la rénovation urbaine des Chapélies et la réhabilitation des 152 logements du Bouygues. Sans compter, les améliorations à apporter aux bâtiments existants et les constructions à poursuivre, dans un contexte général où la demande augmente très vite. "Le logement social a sa raison d'être à Brive", a affirmé Antoine Rousselie, nouveau directeur général de Brive Habitat.

"Ces derniers mois ont été très denses", s'est félicité Antoine Rousselie, qui a pris la direction de Brive Habitat le 25 juin dernier. "Grâce à une équipe motivée et compétente, nous avons mené des projets à foison de construction et d'amélioration de l'existant" et cela, dans un contexte interne de mutation profonde de la gouvernance et du fonctionnement de l'OPH. "Nous appliquons la loi", s'est expliqué le directeur général durant la cérémonie des vœux qui s'est déroulée vendredi soir dans les locaux de l'OPH. "Je sais que cela a pu générer des inquiétudes, mais c'est le prix de la performance, au service de nos locataires."

A gauche, Antoine Rousselie, directeur général de Brive HabitatEn 2011, l'OPH a livré 189 logements dont 33 maisons. Un bon bilan, mais qui ne doit pas fléchir dans un contexte général de crise. "La demande augmente très vite. Elle est plus grande que jamais alors nous devons garder le rythme avec en point de mire plusieurs projets et ambitions: des logements plus égalitaires pour mettre un terme au ghetto juridique, géographique et ethnique, la création de jardins familiaux, du haut débit social et des bâtiments économes en énergie pour être en phase avec le pouvoir d'achat de nos locataires qui diminue", a précisé Antoine Rousselie.

En 2012, 173 logements devaient être livrés dont 60 maisons, pour atteindre à l'horizon 2016, le nombre de 500 logements. Brive Habitat veut encore développer l'insertion, dans le cadre d'une régie de quartier, en permettant aux jeunes des Chapélies de trouver un premier emploi au sein de l'office. "Cela fait partie du projet de rénovation ANRU des Chapélies mais nous voulons aller au-delà en étendant ce dispositif à tous les quartiers. Enfin, la mise en place de gardiens, effective et généralisée en 2012, vise à développer un réseau de proximité. "C'est un projet très attendu par les locataires qui sera gage de lien social au service du bien vivre ensemble", a ajouté le maire et président de l'OPH Philippe Nauche visiblement très satisfait du travail réalisé durant les six mois écoulés.

A l'issue de la cérémonie et dans une convivialité retrouvée, les élus et administrateurs ont honoré les médaillés.

Les médaillés