Actualités

La truffe fêtée trois jours durant

  • Publié le 23/01/2012 à 09:56
  • Par Olivier SOULIÉ
Truffes

Les 3, 4 et 5 février vont permettre de mieux connaître la truffe. Une fête internationale est, en effet, organisée autour de ce champignon si mystérieux entre Brive, Lissac et Chartrier-Ferrière. Le programme est dense. On y trouve notamment un colloque qui devrait intéresser les spécialistes comme le grand public.

Les organisateurs de la fête de la truffe : Bernard Reynal, de la fédération française de trufficulture, Alain Lagrave, directeur du Causse corrézien, et Hervé Covès, agronomeLa 2e fête internationale de la truffe - une fête nationale existait déjà depuis 2003 - se déroulera les 3, 4 et 5 février à Brive, Lissac et Chartrier-Ferrière.

Parmi les temps forts, on peut d'ores et déjà noter un colloque, intitulé « truffeS et territoireS », qui s'annonce d'un niveau exceptionnel au regard de la qualité des intervenants, tous chercheurs (agronome, sociologue, ethno-botaniste, etc.). Ce sera samedi 4 février à Brive, au théâtre, de 14h à 18h.

"Marc-André Selosse sera là", se réjouit déjà Hervé Covès, agronome à la chambre d'agriculture de la Corrèze et responsable de la truffière expérimentale de Chartrier-Ferrière. "C'est une référence internationale qui travaille sur la relation entre les arbres et les champignons. Des gens viendront de loin pour l'écouter! Et le grand public découvrira un homme qui, en parfait spécialiste, sait dire les choses avec simplicité".

Hervé CovesLes autres intervenants de haut niveau: Franck Richard sur l'importance de l'ensemble d'un écosystème – et pas seulement des arbres - pour obtenir des truffes ; Alexander Urban sur le rôle des petits rongeurs, indispensables pour obtenir des truffes ; Pierre Sourzat pour expliquer le lien étroit et fragile entre truffes et forêts ; Hubert de Foresta, "qui dit en substance que là où il y a l'homme, il y a de la truffe", résume Hervé Covès, illustrant ainsi l'idée que les paysages supposés favorables à l'apparition de truffes sont également ceux où l'homme s'est installé de tout temps ; Sophie Lafon, qui évoquera l'image favorable de la truffe pour l'attractivité d'un territoire ; Santiago Reyna, qui parlera de son pays, l'Espagne, qui mène une politique forte pour développer la truffe (3.000 ha de truffières y naissent tous les ans) tout en luttant contre les incendies de forêts. Les truffières peuvent, en effet, faire office de coupe-feu!

Le programme complet de la 2e fête internationale de la truffe:

  • Vendredi 3 février à Lissac, sur le parking du centre de secours du lac du Causse de 10h à 13h: démonstrations de cavages (chiens, cochons), et marché primé aux truffes, aux plants, aux livres.

  • Samedi 4 février à Brive, de 10h à 12h: défilé de confréries dans les rues de Brive. Au théâtre de 14h à 18h: colloque international "truffeS et territoireS" pour une approche interdisciplinaire agronomique, génétique, sociologique, agroforestière, écologique et prospective. Puis, à 20h, à l'espace des Trois provinces, repas autour de la truffe avec prestation de la compagnie Hervé Koubi. Tarif: 70 euros par personne. Réservations au 05.55.17.20.70.

  • Dimanche 5 février à la station expérimentale de Chartrier-Ferrière, à partir de 10h: visite des sites trufficoles avec Hervé Coves, agronome, responsable de la station expérimentale.