Actualités

Auto entrepreneur : « un système un peu pervers »

  • Publié le 03/02/2012 à 16:45
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Lors du bilan création présenté ce matin à Brive, le patron de la CCI de la Corrèze, Jean-Louis Nesti, n'a pas mâché ses mots concernant le statut d'auto entrepreneur: "C'était parti dans une bonne intention, mais aujourd'hui, c'est en train de dériver."



"Aujourd'hui, plus de 50% des immatriculations sont le fait d'auto entrepreneurs", quantifie un technicien de la CCI. "En cela, l'inscription est très simple." Le système n'en permet pas moins à certain(e)s de se tester, souvent sur une activité d'appoint. Si Jean-Louis Nesti entend bien l'argument, il n'en dénonce pas moins ce qu'il juge "un système un peu pervers".

"Beaucoup ne font pas de chiffre d'affaires et arrêtent au bout de 2 à 3 ans par manque d'activité. Très peu verse en entreprise." Et de pointer le sujet qui blesse: "L'auto entrepreneur, c'est celui qui ne paie pas ou peu de cotisations sociales, fiscales", se faisant ainsi le porte-parole des chefs d'entreprises qui trouvent le système inégal.