Actualités

Les Treize arches mettent les femmes à l’honneur

  • Publié le 01/03/2012 à 15:58
  • Par Jennifer BRESSAN
Les Wonder Brass Band

Et si les femmes retrouvaient la place qui leur revient sur le devant d'une scène artistique qui les minore? C'est le souhait formé par les Treize arches qui organisent entre le 8 mars et le 10 avril le mois de la femme. 34 jours de spectacles, d'expositions, de documentaires et de rencontres pour tous. Tour d'horizon de ce mois béni des femmes.


Publié en 2006, le rapport Reine Prat, a mis en évidence la place clairement minoritaire des femmes à tous les niveaux de direction et à toutes les places artistiques. "Un choc pour pas mal d'entre nous", a réagi Colette Froidefont, chargée de programmation aux Treize arches, ce matin au théâtre, à l'occasion du lever de rideau sur la programmation du mois de la femme. "L'idée d'organiser un mois spécial permettant de faire un focus sur des femmes qui sont à l'origine de programmations dans le spectacle vivant vient de là."

My Brightest Diamond"Ce mois constitue un temps fort de notre programmation", poursuit Jean-Paul Dumas, directeur des Treize arches,"puisqu'il nous permettra de démultiplier nos partenariats." Le théâtre des Gavroches, le musée Labenche et le centre Jacques Cartier se sont lancés dans l'aventure. (Nous vous en avions parlé ici). "Ce mois sera aussi la première pierre visible posée entre les Treize arches et la salle des Lendemains qui chantent à Tulle", poursuit le directeur. "Nous nous sommes raccrochés au festival "Les femmes s'en mêlent" qui célèbre la scène féminine depuis 15 ans, à l'initiative des Lendemain qui chantent." Deux rendez-vous sont nés: Une soirée musiques actuelles au théâtre de Brive, le 23 mars avec My Brightest Diamond, une artiste new-yorkaise qui mêle avec audace le rock et le classique et une soirée dans la veine electro rock et electro pop à Tulle, le 24. Et par souci de circulation des publics, une navette gratuite entre Brive et Tulle sera mise à la disposition des spectateurs pour ces deux soirées.

Eloge du poilLa programmation a été conçue pour plaire à tous les publics: la qualité et la variété en sont les clés de voûte. Large place sera faite au théâtre. Tour à tour mêlé à la musique, la danse, la vidéo ou au cirque comme dans Eloge du poil, proposé les 29 et 30 mars au théâtre, où Jeanne Mordoj est ventriloque, acrobate et manipulatrice d'objets. "C'est un spectacle qui tourne depuis 6 ans et qui a été encensé par la critique", précise Colette Froidefont. "Toute notre programmation est à cette image. Elle ne réunit que des moments forts de la scène artistique." Et de poursuivre: "C'est un spectacle indescriptible, une expérience à faire qui remue et questionne." Des réponses pourront sans doute être amorcées puisqu'à l'issue de ce spectacle comme de tous les autres - sauf imprévu - des rencontres avec l'équipe artistique seront proposées aux spectateurs.

J'aimerais pouvoir rireDes moments forts, il y en aura bien d'autres avec la première pièce, à la fois drôle et corrosive d'Anna Nozière: Les Fidèles, histoire d'Annie Rozier, elle aussi saluée par la critique et jouée mardi 10 avril au théâtre; ou encore la circassienne Angela Laurier qui, dans J'aimerais pouvoir rire, le 3 avril au théâtre, s'inscrit dans une démarche psychanalytique qui relie les contorsions qu'elle impose à son corps au nœud familial. "Ce mois de la femme sera le moment de partager des points de vue artistiques de façon grave, mais aussi joyeuse", prévient Colette Froidefont.

Les sea girls. Crédit Alexandra LebonDes moments gais et légers, il y en aura aussi. Ce sera notamment le cas avec le spectacle de music-hall des Sea girls fêtent la fin du monde le 1er avril à 17h au théâtre ou avec la fanfare de femmes des Wonder Brass Band qui investiront la ville: le marché, la place du Civoire et la salle des fêtes d'Allassac dès 18h30 (gratuit). Leur succèderont sur scène les Ch'ti lyrics ou la ballade des sœurs Vandekaestecker qui, dans un spectacle burlesque, réinterprètent un récital lyrique à la sauce saugrenue. A noter que contrairement à ce qui avait été annoncé, les filles du Nord-Pas-de-Calais se produiront à Allassac et non pas au Majestic de Malemort.

affiche du mois de la femme"Les spectacles vivants sont aussi le reflet de la société. Et en tant que passeurs, nous serons aussi responsables de cette disparité homme-femme si elles persistent", conclut Colette Froidefont, en notant que "ces deux dernières années, 30 % des spectacles de la programmation des Treize arches était à l'initiative de femmes. Cette année, grâce au mois de la femme, nous sommes à 50 %", se réjouit-elle, consciente que viser la parfaite égalité en tant que telle n'est pas le but ultime. La qualité, la richesse et l'éclectisme restent les fondamentaux. Or il se trouve que toutes ces femmes artistes ne manquent d'aucun.

Toute la programmation sur le site des Treize arches et à télécharger sur le Bouger. Plus d'infos: 05.55.24.62.22.

Les tarifs: 4, 8 et 18 euros. Groupe (à partir de 10 personnes) 14 euros. Une carte permet également d'obtenir un tarif avantageux sur l'ensemble des spectacles de cet événement: plein tarif: 25 euros, réduit: 10 euros. A noter que la soirée d'ouverture du jeudi 8 mars avec Samira Brahmia et Nawal est gratuite pour les hommes. Place à retirer dans la limite des disponibilités.