Actualités

Des livres pour le Liban

  • Publié le 06/03/2012 à 13:33
  • Par Patrick MENEYROL


La Banque francophone du livre a fait partir ce midi un container d'ouvrages divers et variés pour le pays du cèdre. Un geste de solidarité pour l'accès à la culture qui mobilise particuliers et bénévoles à travers cette association briviste créée il y a une dizaine d'années.

le camionIls sont une petite dizaine à s'affairer autour de Françoise Rabia, la présidente, à porter de lourds cartons. Sur son semi-remorque, le container est prêt, garé devant les locaux de la banque francophone du livre, rue Cassan. C'est là, dans ce hangar mis à disposition gratuitement par la Ville depuis un an, que l'association entrepose les livres. Il y en a des milliers, en cartons, sur des étagères. La présidenteLa banque fonctionne comme sa cousine la banque alimentaire. L'essentiel des ouvrages provient des particuliers qui sont sensibilisés à son action en faveur de l'accès à la culture. Le reste est donné par les écoles, les collèges et  les bibliothèques municipales quand elles changent leurs rayonnages, aussi bien à Brive que dans d'autres villes du département et même au-delà, dans le Lot ou la Dordogne.

Les livres ainsi donnés, sont récupérés, triés, empaquetés (d'ailleurs l'association manque de cartons, AVIS A D'EVENTUELS DONATEURS) avant d'être redistribués. L'association fait Chargementdes dons au centre hospitalier de Brive, à des maisons de retraite, à des petits villages ou aux gens du voyage, mais c'est essentiellement à l'étranger que la banque francophone les envoient. Le dernier départ, au mois de décembre, était pour Madagascar. Il y en a eu d'autres avant, comme l'Afghanistan, la Mauritanie ou encore la Côte d'Ivoire où l'association s'est appuyée sur les avions transportant les militaires du 126e pour acheminer les dons. Cette fois, ce sont 5 tonnes de livres qui ont pris la direction du Liban. L'association répond à une demande de SOS villages d'enfants du Liban et la cargaison a pris la route du port du Verdon près de Bordeaux pour être chargée sur un bateau qui après un périple assez long rejoindra la côte libanaise. Les livres seront ensuite transportés vers un village des montagnes au sud du pays.Chargement