Actualités

Parcours et réussites au féminin

  • Publié le 12/03/2012 à 16:27
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Egalité professionnelle hommes femmes. Photos archives médailles de travail de la mairie.

Elles sont grand patron, chef d'entreprise, routière, soudeuse... Des trajectoires particulières qu'elles viendront raconter lors d'une table ronde organisée par la Ville de Brive ce vendredi 16 mars à 20h30 à l'immeuble consulaire (entrée gratuite). Il y sera aussi question d'égalité professionnelle, démarche dans laquelle la mairie s'est engagée en interne et qu'elle va formaliser en signant la charte européenne de l'égalité femmes-hommes.



Autour du député-maire et de son adjointe Catherine Gabrielle, Sandrine Dupuy et Marie-Claire Lacaze-Dancy de la direction Démocratie participative politique des temps égalité hommes femmes"Ce sont des combats jamais finis", déplore Philippe Nauche pendant la conférence de presse annonçant cette table ronde. "Il y a des inégalités salariales, mais aussi des inégalités de vie, des violences faites aux femmes, des droits remis en question, comme pour l'IVG aujourd'hui stigmatisée en "avortement de confort" par une candidate à la présidentielle", écorne le député-maire avant de se recentrer sur la dimension professionnelle, s'étonnant encore que "la majorité des étudiants en université soient des femmes alors qu'elles ne constituent pourtant pas la majorité des cadres."

"Ce sont des femmes qui ont fait des choix", renchérit son adjointe Catherine Gabriel. "Il n'y a pas que des femmes qui ont réussi, à des postes de responsabilité. Il y a aussi celles qui ont investi des métiers dits masculins. Par leur éventail, elles vont nous montrer comment se vit au quotidien cette égalité."

Catherine Gabriel, maire adjointe Démocratie participative, politique des temps, égalité hommes femmesDix femmes. Parmi elles, Mireille Faugère, originaire de Tulle, première femme directrice de la gare Montparnasse, présidente de voyage-sncf.com, aujourd'hui directrice générale de l'Assistance publique hôpitaux de Paris. Janine Vaux, membre du bureau du Conseil économique, social et environnemental du Limousin, co-rapporteur de "La place des femmes dans les lieux de décision en Limousin: des progrès à confirmer". Marie-Laure Valière-Vialeix, dirigeante de société et présidente du club Entreprendre au féminin. Agnés Machat, elle aussi chef d'entreprise dans l'univers automobile. Chrystel Breysse, docteure en linguistique qui portera son regard particulier sur les mots. Sandrine Blanchet, passionnée de camions, qui a troqué l'univers du cheval pour celui des CV et roule en France et à l'international. Virginie Perotti, l'esthéticienne qui a versé dans la décoration intérieure. Isabelle Dupuy, la coiffeuse reconvertie en soudeuse. Valérie Miklaszewski, diplômée en bactériologie et épidémiologie, devenue collaboratrice en étude du bâtiment. Géraldine Merpillat, chargée de communication qui a décidé de se reconvertir pour créer son entreprise et devenir artisan en carrelage mosaïque. Et une onzième, la journaliste Delphine Valeille qui animera cette table ronde.

Pour changer les choses, il y a donc encore des efforts à faire et cette table ronde constitue pour la mairie "un symbole de ce qu'on souhaite faire à l'intérieur". "Nous avons créé une mission égalité hommes-femmes au sein de la direction Démocratie participative politique des temps", illustre le maire."L'idée est de montrer que la ville est un exemple quel que soit le domaine, professionnel, associatif..." explique l'adjointe au maire. Un diagnostic interne a déjà été mené en mairie.

Une démarche qui sera également formalisée par la signature avant l'été de cette charte européenne. "C'est une charte qui engage sur cette égalité femmes hommes, mais aussi sur toutes les discriminations", explique Marie-Claire Lacaze-Dancy, responsable de la direction. "L'idée de base, c'est la mixité."

Table ronde Parcours et réussites au féminin, vendredi 16 mars à 20h30 à la CCI. Entrée gratuite.