Actualités

Les Anonymous démasqués ?

  • Publié le 28/03/2012 à 14:53
  • Par Jennifer BRESSAN
Frédéric Bardeau et Nicolas Danet

Qui sont les Anonymous? Que veulent-ils? Doit-on craindre ce corps sans tête, masqué qui plus est, qui prône à grand coup d'actions choc la liberté du net, le droit à l'anonymat et le respect de la vie privée de chacun? Dans le cadre des Saisons du livre, Frédéric Bardeau et Nicolas Danet, auteurs de Anonymous (Fyp) éclaireront ce phénomène ambigu ce soir au pôle universitaire de Brive, rue Jules Vallès. A 18h15. Entrée libre.

"Nous ne sommes pas des Anonymous", clament haut et fort Frédéric Bardeau et Nicolas Danet, auteurs de Anonymous, paru aux éditions Fyp, en novembre dernier. Ce livre qui retrace l'historique et décrit ce phénomène qui a explosé depuis sa mise en lumière en 2008, reste à ce jour le seul ouvrage sur le sujet. Les auteurs, au langage cash, clair et accessible à tous, viennent ce soir décrypter un mouvement qui ne l'est pas autant.

Mis sur le devant de la scène en 2008 lors de manifestations face à l'Eglise de scientologie, le phénomène Anonymous interroge par sa nouveauté, ses impacts et interpelle par les masques que ses membres arborent. Qui sont-ils? Personne ne sait. Que veulent-ils? "Préserver la neutralité, la liberté et le libre-accès de l'internet et lutter contre toutes formes de régulation ou d'entrave." Ces valeurs-là, les auteurs les partagent. C'est moins le cas pour leurs modes d'actions dont certains ne font pas l'unanimité, comme  le blocage de sites, l'intrusion dans des pages d'accueil, le vol de données ou encore le dévoilement d'informations personnelles sur des individus. "Les Anonymous ont un côté obscur", reconnaissent-ils. "C'est pour cela que, surtout vis-à-vis du jeune public qui la plupart du temps est acquis à la cause, on met en garde car parfois les Anonymous tombent sous le coup de la loi."

"Le mouvement correspond aujourd'hui à une nouvelle forme de contestation sociale", poursuivent-ils. "A l'époque, on marquait son côté révolutionnaire et on affichait les valeurs de liberté avec le tee-shirt du Che. Aujourd'hui, c'est en portant le masque des Anonymous, qui est à l'effigie du personnage de V dans le film V pour Vendetta, lui-même inspiré par l'histoire de Guy Fawkes.

"Un réseau libre et ouvert ne veut pas dire que ce sera le Far West". Le bon fonctionnement de Wikipedia, accessible à tous mais régulé par des patrouilles et des contributeurs, l'illustre. "Les Anonymous sont les instigateurs d'un mode de régulation nouveau et différent à même de changer la manière de penser le monde et les rapports de pouvoir. Chiche!"