Actualités

Le temps des contes

  • Publié le 15/05/2012 à 07:31
  • Par Jennifer BRESSAN
Monsieur Demars dédicace

Pierre-Yves Demars, célèbre préhistorien et ancien chercheur au CNRS, a mis à profit sa retraite pour se tourner vers l'écriture. Il vient de publier douze contes dans l'ouvrage Le Renard et la caverne (Maïade éditions). Inattendu? Pas tant que cela si l'on en croit ce scientifique qui dévoile-là une âme rigoureuse mais fantaisiste aussi.

L'auteur fera une dédicace à la médiathèque tout à l'heure, entre 15h30 et 17h30, accompagné par l'artiste Gilles Sacksick qui a créé les illustrations de l'ouvrage; et seul, mercredi entre 10h et 12h.

Pierre Yves DemarsL'idée est originale et la forme apparemment inattendue pour un homme tel que Pierre-Yves Demars, préhistorien briviste, qui vient de publier dans l'ouvrage Le Renard et la caverne (Maïade éditions) "douze contes, un pour chaque mois de l'année, chacun prenant pour cadre douze lieux de Corrèze". Des décennies qu'il attend de pouvoir s'attaquer à ce projet repoussé par une vie débordante de passions archéologiques.

Pas une minute n'a été perdue. Dès sa retraite, en décembre 2010, et comme il se l'était promis, Pierre-Yves Demars s'est attaqué à ce projet, en germe depuis 40 ans. "J'ai eu l'idée du premier conte, La naissance d'une fleur, en 1970", se souvient-il. C'est un travail de longue haleine qui voit ainsi le jour et qui s'est vu sertir par les dessins de l'artiste Gilles Sacksick, actuellement exposé à la médiathèque (nous vous en avions parlé ici).

Ce que l'on remarque avant toute chose sont les contraintes que l'écrivain a eu l'art de s'imposer. Mais justement, Pierre-Yves aime la contrainte qui embarrasse le commun des mortels. Il l'aime car il estime qu'elle lui évite de tomber dans la banalité. De fait, sa production, originale par bien des aspects, l'en a préservé.



Dans ces contes, l'auteur parvient à créer un subtil et riche équilibre entre réel et imaginaire. "L'imagination est une de mes qualités", avance le scientifique. Une particularité inattendue pour un chercheur? Bien au contraire. "C'est une capacité qui m'a beaucoup servi dans la science. Sur un site archéologique, on cherche des données et des indices qui ne parlent que grâce au travail de l'imagination qui vient proposer du sens. Elle est ainsi fondamentale." Ce que Pierre-Yves Demars explique là et qui ne va pas de soi, c'est la similarité de l'activité archéologique et littéraire. Le lien: l'invention d'univers.

Des univers qui sont accrochés chez Pierre-Yves Demars à la réalité mais qui, d'un coup décrochent, dérapent dans le fantastique. Sans être tout à fait autobiographique, l'ouvrage permet d'entrer en intimité avec un homme mais aussi avec une terre, celle de la Corrèze, à mi-chemin entre le réel et l'imaginaire, au cœur du littéraire.

Le Renard et la caverne, de Pierre-Yves Demars, avec les dessins de Gilles Sacksick. Maïade éditions. 159 pages. Prix: 20 euros.

Dédicace