Actualités

Le Roi penché en appelle au rêve et à l’imaginaire

  • Publié le 19/05/2012 à 07:00
  • Par Jennifer BRESSAN


DanSe en Mai, qui bat son plein dans la ville, est un festival de danse et de musique pensé pour tous. Aussi est-ce à un public familial - dès 6 ans - que s'adresse Le Roi penché écrit par Marie Desplechin, serti par la chorégraphie de Carolyn Carlson et habité par la musique originale de René Aubry. Du rêve pour petits et grands. Samedi 19 mai à 18h au théâtre. De 18 à 4 euros. Infos: les Treize arches, 05.55.24.62.22.



"On l'appelait le Roi penché car son corps immense était toujours plié. Sa tête était alourdie par sa couronne et son regard avait perdu la possibilité de quitter le sol pour aller jusqu'au ciel", décrit Marie Desplechin, auteur du Roi penché.

Ce conte narre l'histoire d'un homme bossu qui mène une existence désolée et esseulée. Mais ses prières se voient exaucées lorsque le ciel lui envoie une enfant d'une étonnante beauté: Née d'un œuf. Quand cette nouvelle parvient aux oreilles du Roi penché, tyrannique et avide des richesses terrestres, celui-ci va tout mettre en œuvre pour s'approprier la belle.

C'est là la trame de ce conte merveilleux qui met en scène des êtres hors du commun et aborde tour à tour les thème de l'amour, la liberté ou encore la solitude. Raconté à travers une chorégraphie, véritable poésie visuelle pensée par Carolyn Carlson, figure majeure dans l'éclosion de la danse contemporaine française et imprégné par la musique aérienne de René Aubry, le conte incite au lâcher-prise.

C'est une création totale (chorégraphie, histoire, musique et décor) qui invite à l'évasion. A la clé, un spectacle qui, par ses multiples richesses, saura parler à tous les âges.

Sur cette édition de DanSe en mai, vous pouvez également consulter nos précédents articles: