Actualités

Gérard Beaussonie: toute une vie en chansons

  • Publié le 19/06/2009 à 08:17
  • Par Michel DUBREUIL
beaussonie2Gérard Beaussonie  donnera un récital le 21 juin à l'occasion de la Fête de la musique, dans la cour d'honneur de la mairie, de 21 h 30 à 22 h 15. 47 ans de chansons pour cet interprète briviste qui n'a jamais quitté les planches.

Quand on est né rue Bertrand de Born, il est normal que l'on se sente pousser des ailes de troubadour. Gérard Beaussonie a beau fouillé au plus loin dans sa mémoire, il se souvient d'avoir toujours chanté. Cette passion se concrétise dès 17 ans, avec son groupe "Les vagabonds de la chanson". Avec ses quatre   copains, il part en 1964 participer au championnat de France de guitare électrique qui se déroule sur les planches de l'Olympia.

C'est aussi l'âge des choix. Issu d'une famille de rugbyman, et joueur lui-même au CAB, Gérard Beaussonie a décidé, au grand dam de son père, de laisser les crampons pour se consacrer à la scène. De la même façon, il a fait le choix de rester en Corrèze: "ma marraine était Georgette Lemaire, j'aurai pu partir à Paris pour essayer de faire une carrière professionnelle, mais j'étais marié ici, et je travaillais à Brive". En dehors du show-bizz il gère sa carrière tout seul, et participe de 1969 à 1983 à la grande aventure des bals: "il fallait avoir la santé. Je travaillais toute la semaine, on jouait toute le week-end et je reprenais le boulot le lundi matin".  

Gérard Beaussonie  a aujourd'hui dans son répertoire  700 chansons qu'il connaît par coeur. On y retrouve ses grandes passions: Jean Ferrat, Georges Brassens, Claude Nougaro, Gilbert Becaud, Charles Trenet, Serge Reggiani, et surtout Jacques Brel, "il n'y en a qu'un". Tous ces textes, on peut les entendre sur un CD qui a lui-même édité. Gérard livrera au public de la fête de la musique une partie de ce répertoire. Et il continuera à  sillonner la région: "l'an dernier j'ai fait  12 ou 13 galas, mais là on sent que c'est la crise". Habitué à se débrouiller seul, Gérard Beaussonie se démène auprès des associations, des comités d'entreprises, des communes et des particuliers. Pour lui, le spectacle ne s'arrêtera jamais.