Actualités

Un centre nautique à vocations multiples

  • Publié le 02/07/2012 à 13:49
  • Par Olivier SOULIÉ

Le futur centre nautique de Brive


Le vote, par le conseil municipal, de la délibération n°40 jeudi dernier restera sans aucun doute un acte majeur du mandat de l'actuelle majorité. Désormais, on sait ce que sera le futur centre nautique qui devrait voir le jour à l'horizon 2016.


Le futur centre nautique de BriveTrois équipes de concepteurs avaient répondu à un concours de maîtrise d'oeuvre pour la construction d'un centre nautique à la place de l'actuelle piscine Monjauze. "Le projet sélectionné est le plus fonctionnel. Ce fut un critère déterminant", expliquait en amont du conseil municipal Patricia Bordas, 1er adjoint au maire.


L'équipe retenue le 15 juin dernier, à l'unanimité du jury, est constituée d'un spécialiste de la conception de centres nautiques, Octant Architecture (Rouen) associé à la SCP Rollin-Monteil (Brive) et à la SARL Soja ingénierie (Rouen).


D'un coût prévisionnel de 22 millions d'euros, le centre nautique pourra, comme le stipulait le cahier des charges, répondre aux besoins scolaires, sportifs et ludiques, et sera bien évidemment accessible.


La structure comprendra:




  • un bassin de 50m avec 8 lignes d'une surface de 1050 m2,

  • 400 places de gradins,

  • un bassin éducatif ludique de 500 m2,

  • un espace ludo-enfant de 60 m2,

  • un espace bien-être (hammam, sauna, etc.) comprenant une zone humide et une zone sèche de 500 m2,

  • une cafétéria de 100 m2, avec une zone sèche et une zone humide.


Et, en option:




  • un toit découvrable sur le bassin ludique d'environ 250 m2,

  • un pentagliss de 3 couloirs.



Le futur centre nautique de Brive


Le bâtiment sera parfaitement intégré au quartier grâce au ton beige du béton, à un bardage bois et à une toiture végétalisée. L'entrée se fera sur le boulevard Voltaire, tout près d'un parking d'une centaine de places accessible par la rue Clément Ader.



Le coût des travaux, hors options, est estimé à 18 millions d'euros pour un coût total d'opération de 22 millions.


Quant au coût de fonctionnement, s'il est difficile à estimer, le maire de Brive Philippe Nauche pense qu'il devrait être de 1,2 à 1,3 million d'euros par an. "A titre de comparaison, le coût de fonctionnement annuel de la piscine Monjauze est de 900.000 euros pour une surface d'eau deux fois moins importante".



Après une étude qui se déroulera de juillet 2012 à avril 2013, les travaux débuteront en octobre 2013 pour une durée de 24 mois.