Actualités

Ouverture des mondiaux, entre passages obligés et improvisés

  • Publié le 12/07/2012 à 08:44
  • Par Jennifer BRESSAN


Hier soir, après une première journée riche de 34 matchs au Stadium, les championnats du monde de rugby universitaire à 7 ont été officiellement déclarés ouverts. Entre défilé et présentation des 26 équipes issues de 18 pays et traditionnels discours, la fête a battu son plein avec de jeunes et prometteurs sportifs bien décidés à faire régner sur l'herbe de la Guierle l'état d'esprit présent dans les discours de leurs ainés.

La machine de la traditionnelle cérémonie d'ouverture des mondiaux de rugby universitaire à 7, entre défilé et discours, était bien rodée. Tout cela a été parfaitement orchestré et rondement mené, mais surtout pimenté par une large partie des sportifs désireux de traduire sur l'herbe de la Guierle les espoirs de Jacob Stanley Nteere, pour la FISU, Christophe Bonnotte, pour l'université de Limoges et André Pamboutzoglou, maire adjoint de Brive en charge des sports, les trois personnes qui ont discouru hier. Réaffirmant tous les trois des valeurs du rugby: fair play, respect des règles, sens de l'engagement, du collectif mais aussi le souhait que cette compétition soit l'occasion de tisser des liens que le temps n'érode pas.

défilé dans la villeMais avant que la cérémonie ne se change en joyeux cirque, entre danses basques et pyramides humaines, portées par les airs enlevés de la banda Les Embouchés, les quelque 300 sportifs répartis en 18 équipes masculines et 8 féminines issues de 18 pays ont défilé dans les rues de Brive entre la place Winston Churchill et la Guierle où s'est déroulée la cérémonie.

Une cérémonie qui a, outre les sportifs, réuni beaucoup de monde car, comme l'a rappelé Christophe Bonnotte, "c'est une association de talents unissant partenaires locaux, nationaux et internationaux ainsi que privés et publics qui a permi à l'événement de vivre dans les meilleures conditions possibles."

"Le rugby n'est pas qu'un sport, c'est aussi un art de vivre", a avancé Jacob Stanley Nteere. Des mots aux actes, il n'y a parfois qu'un pas. Mais avant que les équipes ne se portent et ne se soulèvent avec autant d'entrain qu'ils ne mettent à se plaquer sur le terrain, des moments symboliques se sont encore succédés avec l'accueil du drapeau de la FISU suivi de son hymne et enfin le serment prêté par les athlètes.

La fête continue entre 9h et 21h aujourd'hui au Stadium municipal et demain dernier jour, dès 8h pour se terminer avec les finales femmes à 19h30 et hommes à 20h. Des matchs gratuits, comme tous les autres d'ailleurs, à ne pas manquer.

Tous les résultats sont actualisés sur le site wuc-rugbybrive2012.com.

Sur ce même sujet, vous pouvez aussi consulter nos précédents articles:







Rugby à 7 les delegations6

























































Christophe Bonnotte

Jacob Stanley Nteere

André Pamboutzoglou

association de talents

le serment des athlètes