Actualités

La Grande-Bretagne rafle la mise

  • Publié le 13/07/2012 à 22:00
  • Par Jennifer BRESSAN


Pourquoi ne remporter qu'une seule finale, quand on peut en remporter deux ? C'est l'exploit qu'ont réalisé l'équipe féminine puis masculine de Grande-Bretagne qui ont tour à tour été sacrées championne puis champion du monde universitaire de rugby à 7, tout à l'heure sur la pelouse Amédée Domenech du Stadium de Brive.

Les Britanniques ont été grands ce soir. D'autant plus grands que les filles comme les garçons ont battu deux équipes de taille et de talent, la France, côté femmes, les Sud-Africains, côté hommes.

Pourtant, pour les Bleues, tout commençait bien avec un premier essai marqué après seulement 2 minutes de jeu. Les filles mènent alors au score 7 à 0. Mais ce n'est pas du tout au goût des Britanniques qui redoublent de puissance et de vitesse et vont marquer un sublime essai, 6 minutes plus tard. A la mi-temps, les deux équipes sont à égalité. Tout reste encore possible.

A la faveur d'une balle perdue en touche sur lancer français, les Britanniques qui ont des chevaux sous le capot, offrent une course incroyable sur plus de 65m et écrasent. 12 à 7. C'est après un essai refusé par les arbitres pour en avant que la machine échappe aux Françaises. Les Britanniques prennent alors le dessus, vont marquer deux essais supplémentaires. A la 20e minute, le couperet tombe: 24 à 7, au terme d'un match aérien, fougueux, vif qui a fait plaisir à voir. "En 10 minutes de jeu à 7, on voit bien souvent plus de passes et de belles actions qu'au XV", commente un des spectateurs de la tribune d'honneur, remplie ce soir.

De fait, dans ce match comme dans celui qui allait suivre, le jeu a fusé, rapide, malin et technique. Celui des garçons a également bluffé son monde avec un florilège de belles actions et une cascade d'essais. Ça commence dès la première minute avec les Sud-Africains qui ouvrent le score, 7 à 0, rapidement rejoints par les Britanniques, qui s'accrochent à tous les ballons comme des morts de faim. Un autre essai des Britanniques, puis encore un autre. Et à chaque fois, quel travail d'esquive, qui cloue sur place l'adversaire, et quelle course, qui le plante loin derrière.

A la mi-temps, il y a 21 à 7. Et rien ne semble vouloir s'opposer à la victoire britannique, pas même le carton jaune que prend l'un d'entre eux pour obstruction. Car même à 6, les Britanniques affichent haut et fort leur détermination en allant marquer un essai.

"Ça part dans tous les sens", s'enthousiasme le commentateur. De fait, sur la pelouse trempée du Stadium que la pluie arrose sans relâche, il n'y a pas de temps mort, tout s'enchaîne à 100 à l'heure. Les Sud-Africains ont beau se battre encore et encore pour tenter de revenir au score, rien n'y fait. La Grande-Bretagne a dominé ce match qui se termine par un 35 à 17. Elle l'a dominé comme elle a dominé le premier, comme elle a aussi dominé tout le championnat qui sacre les filles championnes du monde et consacre les garçons champions du monde.

Tandis que les récompenses sont remises aux trois premiers (la Grande-Bretagne, la France et l'Italie chez les filles, la Grande Bretagne, l'Afrique du Sud et la France chez les garçons), la fête commence sur la pelouse et les bouchons de champagne se suivent à la queue leu leu. Il y a fort à parier que la fête va être belle cette nuit.

Retrouvez tous les résultats sur le site wuc-rugbybrive2012.com.

Sur ce sujet, vous pouvez également consulter nos précédents articles: