Actualités

Le Causse en fête pour le Tour de France

  • Publié le 21/07/2012 à 10:35
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Les deux échappés

Il y avait énormément de monde massé sur le Causse corrézien pour le passage de cette 18e étape du Tour. Le site qui accueillait aussi le Relais étape, s'était mis en beauté sous le soleil et les bateaux étaient de sortie autour de la banderole flottante "100% nature". Le coup de pub est réussi pour les dix communes du syndicat. Ambiance populaire et enthousiaste sur les 7km du parcours.



Le peloton

Clin d'oeilLe tracé étant fermé à midi, les spectateurs avaient pris les devants et s'étaient installés en bord de route avec parasols et glacières. De quoi tenir avant le passage des coureurs, tout juste partis de Blagnac. Alors bloqués pour bloqués, les uns comme les autres ont profité de ce moment d'attente en famille et entre amis, assis à l'ombre, lézardant au soleil, profitant des animations sur le Relais étape.

Patricia Bordas, présidente du Causse corrézien et l'ancien champion Jean-Pierre Danguillaume"C'est magnifique en terme de retombées économiques et médiatiques", déclarait Patricia Bordas, la présidente du Causse corrézien aux premières loges avec tous les maires du syndicat, mesurant "la chance d'être fiers d'avoir le Tour de France" à domicile. L'organisation de l'événement est parfaitement rodée pour réduire l'attente: tours de magie, champion de VTT trial en démonstration... Même l'ancien champion cycliste Jean-Pierre Danguillaume y est allé de ses talents de conteurs pour relater quelques unes de ses anecdotes du Tour. Notamment sur sa fameuse première victoire d'étape au Tourmalet en 1974, devant Poulidor. Pour conclure après avoir tenu en haleine son auditoire: "Il n'y a pas de place pour les faibles dans le Tour"... La pédale, elle descend jamais toute seule. Alors respect quand les coureurs vont passer tout à l'heure", lance-t-il à la foule. La consigne sera appliquée au-delà de toute espérance quelques heures plus tard par le public.

Casper, supporter Parmi la foule venue applaudir les champions du jour, un supporter à quatre pattes aura un temps ravi la vedette aux humains: Casper, un Pinscher de 6 ans, portant les couleurs de Maxime Mederel. "C'est sa mascotte, chaque année son sponsor m'envoie un maillot que je confectionne pour mon chien et on suit toutes les courses pro, Tour de France, du Limousin...", explique sa propriétaire Marithé Bony, venue spécialement de Limoges." Beaucoup sont venus aussi revêtus du maillot de leur héros. Certains plus courageux ont profité en vélo de course du tracé du Tour de France. Un côté festif, bon enfant et populaire qui fait le succès du la manifestation.

La caravane passe... et le chien Casper n'a pas aboyé

Sur grand écran

Relais étape à l'ombre du Tour

Le chateau de Couzage n'avait jamais vu ça

Partout la passion du Tour

Un champion de VTT pour patienter

Frisson

Il vaut mieux garder la casquette

Caravane

Chevaux de course

La caravane publicitaire fait son show

Mains tendues