Actualités

La CCI a dévoilé les résultats de l’enquête « soldes d’été 2012 »

  • Publié le 01/08/2012 à 09:23
  • Par Olivier SOULIÉ
Soldes

L'observatoire économique de la CCI de la Corrèze présentait hier les résultats d'une enquête sur les soldes d'été 2012.

La CCI de la Corrèze a réalisé une enquête auprès d'un panel de commerçants du secteur équipement de la personne. L'objet: mesurer le niveau de satisfaction des commerçants au sujet des soldes d'été 2012.

Sur le plan de la méthodologie, des échanges téléphoniques ont eu lieu entre le 17 et le 19 juillet avec 215 commerçants. Le panel, qui représente 50% des établissements du secteur équipement de la personne du département, se veut représentatif. Milieu urbain et rural ont participé à l'enquête, le bassin de Brive représentant à lui seul "environ 50% des 215 commerces", a précisé Xavier Lafon, chargé d'études de l'Observatoire économique de la CCI.

Cette enquête est uniquement basée sur du déclaratif, Anne Mambrini, responsable de l'observatoire, concédant volontiers qu'il serait "sans doute difficile" d'obtenir des données comptables. Il s'agit donc d'une enquête d'opinion.

Soldes

Comme lors des 4 précédentes enquêtes de même type menées dans les années passées, les résultats sont mitigés, et plutôt difficiles à analyser, à l'image de ces éléments recueillis par les enquêteurs: 43,5% des commerçants se disent satisfaits ou très satisfaits de leur activité pendant les soldes d'été, tandis que 44,5% déclarent être peu satisfaits. 12% ne le sont carrément pas. Dans le même temps, seuls 50% des commerçants déclarent avoir un chiffre d'affaires (CA) sur la période inférieur à l'année précédente (contre 62% lors de l'enquête soldes d'été 2011) et 33% parlent d'un CA égal. Les 17% restant disent avoir un CA supérieur à la période de soldes d'été 2011.

Toujours sur le CA des soldes d'été 2012, 56,5% se disent peu ou pas satisfaits, contre 43,5% de satisfaits ou très satisfaits.

Parmi les faits notables, notons que 54% des commerçants estiment que les soldes débutent trop tôt, mais ils étaient 90% à le penser en 2011! Quand à la durée de 5 semaines, à l'instar des données recueillies en 2011, une petite majorité la trouve pertinente tandis que 36,5% la juge trop longue.

Face à toutes ces données, les compétences des spécialistes de l'Observatoire économique n'étaient pas de trop pour se risquer à quelques conclusions. Selon la CCI de la Corrèze, l'enquête a permis de noter:

  • une baisse de l'activité commerciale lors de la saison printemps – été 2012 ayant précédé les soldes,

  • des résultats pendant les soldes en demi-teinte mais meilleurs que l'an dernier,

  • une date de démarrage des soldes jugée plutôt défavorable mais néanmoins plus satisfaisante qu'en 2011,

  • un avis inchangé et très partagé sur la durée de 5 semaines,

  • des avis contrastés sur les soldes flottants selon que l'on est franchisé ou indépendant.


Les résultats de l'enquête soldes d'été 2012 sont à télécharger (au format PDF) en cliquant ici.