Actualités

Fouilles : explications en privé

  • Publié le 03/08/2012 à 13:45
  • Par Patrick MENEYROL


Une visite privée de la fouille archéologique de la place Charles de Gaulle avait lieu en fin de matinée. Les élus et les commerçants ont pu se rendre compte in situ de la mission des scientifiques et de l'intérêt des Brivistes pour ce travail d'histoire lié à leur cœur de ville.

Afin de faire partager ce travail et ces découvertes, la Ville, l'INRAP et l'office de tourisme ont décidé d'organiser jusqu'à la fin du mois des visites guidées du mardi au vendredi à 9h30 et à 16h30, ainsi qu'une véritable journée portes ouvertes le mercredi 15 août, de 9h à 12h et de 14h à 16h30.

explicationsIls étaient une petite vingtaine de commerçants du quartier à pénétrer derrière les barrières métalliques, à l'intérieur de l'enceinte où se déroulent les fouilles. Beaucoup de questionnements, un intérêt affiché par certains, qui avaient hâte de recueillir les explications d'Emmanuel Barbier, responsable de l'opération pour l'INRAP, l'institut national de recherches archéologiques préventives. chantierCes explications ont pu être fournies dès l'arrivée des élus. Philippe Nauche et Patricia Bordas ont pu eux aussi satisfaire leur curiosité. Avec les commerçants, le député-maire et la première adjointe ont fait le tour du chantier de fouilles.

cranePour le moment, après un gros décapage de la terre, l'essentiel du travail s'est porté sur le chevet de la collégiale, coté boutique du CAB. Pas de grandes trouvailles mais des confirmations. Celle notamment de la présence d'un important cimetière. Pus d'une centaine de sépultures a été fouillée et dégagée par les archéologues qui ont pu confirmer l'occupation de cet espace depuis l'antiquité puisque des traces ont été découvertes comme des morceaux de tuiles ou de poteries remontant à priori à l'époque gallo-romaine. fouillesCeux-ci, ainsi que des os et différents objets comme des bouts de tissus ou des bijoux, ont bien sur été évacués et transférés en laboratoire pour analyses et datations. Ce soir, cette partie des fouilles sera rendue aux aménageurs de la place qui pourront, dès lundi, commencer leurs travaux et entre autres ceux de la fontaine prévue à l'angle situé le plus près de la mairie.

La semaine prochaine, les fouilles archéologiques vont porter sur la zone le long de la collégiale. C'est là qu'a été trouvé lors des recherches, menées en février dernier, une base de colonne dans une salle qui pourrait être la salle capitulaire de l'ensemble conventuel datant du moyen-âge. la bache pour la photoOn sait que la collégiale occupe une position centrale et que dès le 5e siècle un oratoire accueillant la sépulture de Saint Martin l'Espagnol y fut construit. Mais c'est la période médiévale qui semble le plus intéresser les archéologues et cette partie risque d'être très instructive car elle devrait permettre de mieux connaitre la configuration des lieux qui abritèrent une très importante communauté de chanoines.

relevés en dessinL'intérêt des élus et des commerçants étaient réels. Tout autant que celui des badauds qui se massent le long du grillage pour voir les fouilles. Afin de faire partager ce travail et ces découvertes, la Ville, l'INRAP et l'office de tourisme ont décidé d'organiser jusqu'à la fin du mois des visites guidées du mardi au vendredi à 9h30 et à 16h30, ainsi qu'une véritable journée portes ouvertes le mercredi 15 août, de 9h à 12h et de 14h à 16h30.