Actualités

Autour du piano de Debussy: « Ce concert tient du miracle »

  • Publié le 17/08/2012 à 09:06
  • Par Jennifer BRESSAN


Un moment d'exception. Tel était le caractère du concert Autour du piano de Debussy offert hier soir au théâtre par le pianiste de renom Jean-Louis Haguenauer, entouré de quatre chanteurs. Un concert riche de pièces inédites, interprétées sur le piano que le compositeur avait acquis en 1905 et qui est aujourd'hui conservé au musée Labenche.

"Ce piano a été une révélation pour tout le monde", s'enthousiasme encore Jean-Paul Combet, directeur et fondateur de la maison d'édition L'autre Monde qui va éditer le disque tiré de l'enregistrement de l'intégrale des œuvres de Debussy. Un enregistrement réalisé ces derniers jours au théâtre municipal et rendu possible grâce à la Ville de Brive à qui les artistes ont tenu à offrir le concert d'hier soir, en remerciement.

"Cela tient du miracle", poursuit-il. Et de retracer la genèse de ce projet: "Le travail des musicologues a récemment permis de mettre à jour de nouvelles pièces de Debussy. Une trouvaille inestimable pour certains musiciens, dont Jean-Louis Haguenauer qui a réuni autour de lui un groupe de chanteurs, la fine fleur des spécialistes de la musique française du 19e siècle. "Ils sont venus me trouver il y a un an porté par le souhait d'un enregistrement réunissant les pièces connues de Debussy et les dernières trouvailles", retrace le directeur. Une condition sine qua non à toute initiative était toutefois pour lui la recherche d'un piano contemporain à Debussy.

Ce piano-ci devait être adapté au son très particulier de la musique du compositeur et il s'est trouvé que par les hasards de la vie, il a atterri à Brive. "Sa conception technique est très particulière. Au-dessus des cordes frappées qui émettent le son, il est une autre rangée de cordes qui vibrent par sympathie, c'est-à-dire qui se mettent à vibrer sans qu'on ait besoin de les actionner, par résonance", explique Jean-Paul Combet.

"Il est ainsi idéal car il soutient les chanteurs sans prendre leur place. C'était évident que c'était le piano de Debussy, non pas le seul qui lui ait appartenu mais celui qui correspondait à son écriture. Un miracle pressenti et confirmé dès l'enregistrement et jusqu'au concert d'hier soir: "C'est absolument celui-ci qu'il fallait", reste convaincu Jean-Louis Haguenauer. "On a l'impression qu'il s'ouvre à la musique de Debussy. C'est magique."

Aujourd'hui, il reste encore beaucoup à faire. La prochaine étape sera l'édition du disque accompagné du livre d'art qui exige encore plus d'un an de travail. "On espère que vous nous ferez l'honneur de son lancement à l'occasion de la foire du livre 2013", a proposé le député maire Philippe Nauche. L'invitation est lancée.