Actualités

Retour aux sources d’une jeune productrice

  • Publié le 03/09/2012 à 15:05
  • Par Jennifer BRESSAN


Arrivée dans l'univers du cinéma il y a une dizaine d'années par un de ces heureux hasards de la vie, Cynthia Pinet, née à Brive, produit aujourd'hui son premier court Une Vie déportée, tourné en fin de semaine dernière entre Brive et Terrasson avec la chanteuse et comédienne Elsa, Marie Bunel et Françoise Bertin.



TournageUne grosse dizaine d'années que Cynthia Pinet bourlingue en terre cinématographique. Elle y a posé le premier pied un peu par hasard: "Je suis née à Brive et j'ai grandi entre la Feuillade et Pazayac où nous avons une maison familiale, puis je suis partie faire des études de géographie et de gestion. Jusqu'à ce que tout cela me lasse et que je monte à Paris. J'y ai répondu à une annonce dans le domaine de la production. Un profil atypique était recherché. Sans vraiment grande conviction, j'ai postulé." Ça a marché ! "J'ai tout appris sur le tas."

Cynthia Pinet, productrice de Une Vie déportéeDouze ans après, elle n'a pas changé de domaine. "C'est le genre de métier qu'on ne peut qu'aimer une fois qu'on a mis le pied dedans", assure-t-elle. D'autant qu'il a évolué : "Auparavant, le gros du travail du producteur était de réunir l'argent pour le film. C'est toujours le cas mais maintenant, il est aussi impliqué dans le scénario, les choix artistiques et des acteurs.

D'ailleurs, c'est elle qui a proposé Elsa comme premier rôle, celui de Julia, jeune française de retour au pays après 15 ans passés aux Etats-Unis. "Moi je l'adorais depuis toujours. Je l'ai faite découvrir à Marie-Hélène Roux, réalisatrice du court, qui avait passé beaucoup de temps aux Etats-Unis et qui, de ce fait, connaissait peu son parcours cinématographique. Rapidement, elle a su qu'Elsa ferait une parfaite Julia." Et de son côté, Elsa a rapidement accepté aussi. "C'est même la première qui ait dit oui!" Et ainsi de suite avec les deux autres comédiennes, Marie Bunel, qui joue la mère de Julia et Françoise Bertin, sa grand-mère.

Tournage du film Terrasson

Cynthia Pinet a été la première surprise. "Nous n'avons jamais menti sur le fait que c'était une première, à la réalisation pour Marie-Hélène Roux, à la production pour moi et pourtant, tout s'est bien passé", explique-t-elle en faisant référence au casting de rêve qu'elles espéraient... et qu'elles ont obtenu.

Tournage C'est elle aussi qui a fait découvrir la région à la réalisatrice. "Rapidement, elle a su que le décor principal du court serait cette maison familiale de Pazayac. Elle a aimé son terroir, sa pierre. Elle voulait que cela contraste avec Los Angeles d'où arrive Julia", précise la productrice. Car si le court commence lorsque Julia revient en France, le long, qu'elles espèrent tourner par la suite, se passera en Californie. "Le combat des expatriés contre l'émigration, ses règles et ses aberrations en sera le thème central." Mais en attendant, ce qu'elles visent à plus court terme, c'est la sélection officielle au festival de Cannes. Un film à suivre.

Françoise Bertin

Elsa









Elsa



Voisinage de tournage

Françoise Bertin

Elsa