Actualités

Elles vont « Toutes à Paris »

  • Publié le 11/09/2012 à 07:50
  • Par Marie Christine MALSOUTE


Elles sont 18 à être parties ce matin très tôt des Trois provinces pour rallier à vélo la capitale et son grand rassemblement Toutes à Paris. En voyage, ces souriantes cyclotouristes en raccorderont d'autres à Limoges. Et ainsi dans toutes les régions de France. Elles seront plus de 2.500 à converger vers la capitale et le double le jour J, 16 septembre, pour une randonnée ouverte à toutes. Une façon pour la fédération française de cyclotourisme de montrer que le vélo se décline très bien aussi au féminin.



"C'est un milieu qui reste assez macho", confiait l'une d'elles avant le départ. "Ça fait longtemps que je fais du vélo. On est aussi capable. Les femmes, c'est pas le dimanche matin en cuisine et les hommes, pendant ce temps, sur le vélo", s'agace-t-elle. Justement, elles vont le prouver, à l'initiative de leur fédération qui elle aussi voudrait changer l'image de ce loisir et voir un peu plus de féminines dans ses rangs. C'est donc le premier événement national pour le vélo au féminin, aussi novateur que rassembleur et convivial. "C'est un beau projet pour les femmes", confirme une participante. "Elles le méritent", assure fièrement un des maris, même si certains irréductibles y vont de leurs commentaires "parce que côté technique, pour changer une roue par exemple, elles sont moins rapides..." Les préjugés sont encore tenaces.



Pour la photo de départ, sous une pluie de circonstance, nos pionnières ont endossé le maillot blanc et rose de la manifestation. Aussitôt après, elles ont enfilé le maillot de leur club respectif: vert et jaune pour celles du Vélocio gaillard, bleu et blanc pour celles du Cyclorandonneur briviste. Une Objatoise s'est jointe aux Brivistes. Un départ qu'elles ont entonné en paraphrasant une chanson de Michel Polnareff avec "On ira toutes à Paris". Motivées! Les 16 cyclotouristes vont rallier aujourd'hui Limoges où elles seront rejointes par leurs consœurs parties de Guéret et d'Ussel. Le lendemain, avec celles de Limoges, elles seront 30 à représenter la délégation régionale en route vers la capitale. Argenton-sur-Creuse, Vierzon, Orléans, Issy-les-Moulineaux: un parcours de 500km en 5 étapes pour arriver le 15 septembre, veille de l'événement national.

Il y en aura ainsi de toutes les régions. Nos Limousines feront d'ailleurs leurs 45 derniers km en commun avec leurs homologues d'Aquitaine et des Pyrénées. D'autres encore, depuis des villes relais, convergeront sur des parcours de 100km. Elles seront ainsi plus de 2.500 cyclotouristes à stationner autour de la capitale pour le grand rassemblement du jour J, une randonnée dans Paris ouverte à toutes, licenciées ou non.

"Au total, on sait que ça va se situer autour des 5.000 participantes", avance Jean-Louis Vennat, président de la fédé au niveau régional et du comité départemental. "Cette opération est une image d'appel", espère le représentant. "Beaucoup de femmes ne rentrent pas dans les clubs parce qu'elles ont du vélo une image négative ou trop sportive. Elles ne représentent que 15% de nos effectifs. Avec cette opération, nous allons faire ressortir l'aspect agréable, tourisme, loisir."

Depuis 8 ans, la fédération travaille à faire changer les mentalités et note une progression des effectifs féminins comme ceux des jeunes. Et le Limousin se place au-dessus de la tendance nationale. Depuis 2 ans, les clubs y organisent régulièrement des cyclo-découvertes. A Brive, le Vélocio en propose chaque mercredi après-midi (infos auprès du président Jean Marie Le Goff au 05.55.23.66.09) et le Cyclorandonneur le jeudi après-midi (infos auprès de son président Claude Dheure au 05.55.74.32.40). Des sorties encadrées par des animateurs spécialement formés et qui en connaissent un rayon pour adapter le rythme au niveau des participant(e)s.

Infos sur le site toutesaparis.fr.