Actualités

Un accueil de jour pour oublier Alzheimer

  • Publié le 26/09/2012 à 08:47
  • Par Marie Christine MALSOUTE


Faire des hérissons en papier, peindre, cuisiner, broder, simplement échanger... A l'accueil de jour thérapeutique, on sait très bien que ces activités stimulent et détendent les personnes touchées par Alzheimer. La structure en a fait la preuve dans le hall du centre hospitalier, le temps d'un après-midi en santé publique ciblé sur cette maladie.



Yvonne, Gisèle et Michèle viennent de terminer leur hérisson en papier en papotant tranquillement. "Vous allez inscrire au dos votre prénom et le jour", leur demandent Martine et Marie-France, Aides médico-psychologiques. Une manière anodine de solliciter leur mémoire. "Malgré la pathologie, les malades peuvent faire beaucoup de choses", attestent leurs deux AMP. "C'est varié, on s'occupe bien de nous, on passe un bon moment et j'en repars décompressée", témoigne Yvonne qui fréquente cet accueil deux jours par semaine. "En plus, on a appris à faire des choses", ajoute une autre. "En atelier broderie, c'est plutôt elles qui nous en apprennent", s'amusent, complices, leurs chaperons. Autour d'elles, des gâteaux, broderies, peintures et multiples objets réalisés par les malades, souvent avec des matériaux de récupération.

L'atelier se déroulait hier dans le hall de l'hôpital qui organisait ce nouvel après-midi en santé publique ciblé sur cette maladie neurodégénérative. L'accueil de jour thérapeutique qui a ouvert il y a 7 ans au centre hospitalier, accueille actuellement 37 patients étalés sur la semaine. "On nous les confie sur la demi-journée ou la journée, une à plusieurs fois par semaine, avec une capacité de 13 personnes par jour", expliquent les AMP. "C'est un accueil à but thérapeutique qui vise à conserver l'autonomie et le maintien à domicile."

Egalement sur place, l'association France Alzheimer Corrèze présentait son Relais Geneviève. Situé au 20 bis, boulevard Amiral-Grivel, il accueille des malades pour un moment agréable en proposant ainsi un répit aux aidants. L'association propose d'ailleurs régulièrement une formation des aidants, parents ou proches, qui accompagnent les malades. Cette formation gratuite, sur quatre demi-journées, a pour objectifs de les aider à mieux communiquer avec le malade pour maintenir une relation d'échange, à mieux évaluer aussi ses possibilités et savoir reconnaître ses limites et pour ce, à mieux connaître les aides dont on peut bénéficier. La prochaine formation se déroulera les mercredis 10, 17, 24 et 31 octobre de 9h à 12h30; il reste encore des places. La suivante les mercredis 7, 14, 21 et 28 novembre aux mêmes horaires. Bien sûr, la garde des personnes malades est assurée si besoin le temps de la formation. Plus d'infos au 05.55.17.70.76.

Sur ce sujet, vous pouvez également consulter nos précédents articles: