Actualités

Le quartier Grand centre a la primeur du projet Brassens

  • Publié le 03/10/2012 à 09:33
  • Par Marie Christine MALSOUTE


Hier soir, le conseil de quartier Grand centre s'est vu présenter le projet de réhabilitation de la salle Brassens. Le projet s'appuie sur une nécessaire mise aux normes de cette salle dédiée principalement aux marchés mais qui accueille de nombreuses manifestations. Les travaux démarreront début 2013 pour 8 mois.





"C'est un haut lieu de notre cité qui touche tous les Brivistes et a un rayonnement bien au-delà", affirmait Philippe Lescure. Pour l'adjoint au maire chargé du quartier Grand centre, l'opération vise à "développer l'activité marché, renforcer son attractivité, tout en y maintenant les événements majeurs". Une salle Brassens utilisée 294 jours sur les 365 d'une année, soit un taux d'occupation de 80%. La halle un peu moins: à 61% soit 223 jours par an.

L'opération a été confiée à Territoires 19 (société d’économie mixte d’aménagement et d’équipement) qui l'a présentée hier soir aux conseillers de quartier. "Cette réhabilitation est nécessaire pour des mises aux normes de sécurité, d'électricité et sanitaires", précisait Leslie Constanty. Le projet à long terme englobe aussi bien la salle que la halle contiguë pour un coût de 1,56 million d'euros hors taxes, principalement financé par la Ville avec une participation de la Région et de l'Etat dans le cadre du contrat d'agglomération. "Nous avons travaillé sur une extension de la salle sur la halle qui sera équipée de panneaux coulissants avec des jeux de transparence", évoquait la chargée d'opération.



Pour l'immédiat, l'an prochain, la réhabilitation porte uniquement sur la salle proprement dite. "C'est une grosse intervention de mise en conformité et la salle ne pourra plus accueillir d'animaux vivants et de véhicules polluants." La salle va bénéficier d'une extension sur ses trois côtés hors halle, Sud-Ouest, Sud-Est et Nord-Ouest, avec la création d'une marquise de 6 mètres de large. Y seront installés locaux techniques, services aux marchés, aux voyageurs avec infobus, un box commercial... Cette marquise intégrera également les deux sorties piétonnes du parc souterrain, "dont une pourrait être équipée d'un ascenseur". Chaque façade disposera également d'un accès piéton à la salle. La présentation n'a pas manqué d'intéresser les conseillers pour son "aménagement plus fonctionnel" et "l'amélioration de l'accessibilité".

Autre gros dossier impactant le quartier: le projet Zola. Un projet qui a déjà connu un certain nombre de réunions avec commerçants comme riverains. Il englobe la réalisation de 17 logements sociaux dans le cadre de l'ANRU, un parking paysager, des travaux de rénovation de l'école Paul de Salvandy (aire de sports et réfectoire), et un réaménagement de la voirie avec "mise en accessibilité et sécurisation des trottoirs impliquant une redistribution du stationnement", a détaillé le directeur général des services techniques Pierre Guicharnaud. "C'est un vrai projet urbain à la dimension d'un quartier." Surtout, la rue reste à double sens, c'est la précision qu'attendaient les conseillers. "Elle sera en zone 30 puis en zone de rencontre, ce qui permet de conserver le double sens", a expliqué le directeur. Le projet sera mené par tranches, en commençant évidemment par la réalisation des logements courant 2013 pour une durée de 18 mois. Une nouvelle réunion publique aura lieu pour présenter le projet.

A l'ordre, également, de cette séance du 2 octobre, une présentation du label "Bien vieillir ensemble", par l'adjoint au maire Catherine Gabriel, un point sur les problématiques de stationnement en liaison avec la réalisation du pôle multimodal et la présentation du projet "Familles à énergie positive" par le thermicien de l'Agglo Jean-Paul Fialip.