Actualités

L’Etoile est tombée

  • Publié le 17/10/2012 à 15:36
  • Par Marie Christine MALSOUTE


Fermé en 1974, inoccupé depuis, frappé récemment d'un arrêté de péril, l'ancien hôtel de l'Etoile a été finalement démoli par son propriétaire.



Face à la gare, il ne reste plus qu'une grande trouée à son emplacement. Comme toute disparition est toujours l'occasion d'un retour sur le passé, même succinct, alors vous n'y couperez pas. Le "Grand hôtel de l'Etoile et du parc" a fait partie des établissements qui se sont implantés dans ce secteur à l'arrivée du chemin de fer en 1860. Comme son congénère Le Terminus, de l'autre côté de l'avenue de la gare devenue Jean-Jaurès, c'était une référence et l'on vantait "l'électricité, l'eau chaude, le chauffage central et la véranda sur jardin" de cet "établissement de 70 chambres avec bains privés". On lui attribue "une intense activité pendant plusieurs années" (Regards sur le passé de Brive paru en 1984 par Martine Chavent, Jean-Paul Lartigue et Etienne d'Alençon).

Mais voilà bien longtemps que l'Etoile avait cessé de briller. Depuis 38 ans, elle n'offrait aux passants qu'un pâle reflet qui se désagrégeait au fil du temps. La Ville avait dû prendre un arrêté de péril pour que l'établissement soit mis en sécurité. C'est une autre voie qu'aura choisi son propriétaire qui vient de le faire démolir. "Enfin" diront certains qui voient se clore un long contentieux. "Absurdité" crieront les autres qui auraient bien vu ce témoin du passé scintiller d'une autre destinée...