Actualités

Ils osent l’aventure du comité de lecture

  • Publié le 30/10/2012 à 10:40
  • Par Jennifer BRESSAN


Les compagnies Jakart et Mugiscué, en résidence au théâtre, ont lancé un comité de lecture. Plus de 80 personnes, dont deux classes de lycée, sont rentrées dans l'aventure. La première réunion s'est tenue hier soir au théâtre municipal.

Installées sur les banquettes colorées et conviviales de la salle Meyrignac du théâtre municipal, les personnes ayant accepté de relever le défi du comité de lecture font connaissance. Hommes, femmes, retraité de l'industrie, lycéennes option histoire des arts, ancien prof, passionné de lectures, amateur de théâtre, personnes ayant déjà participé à des comités, profs en activité désireux d'impliquer leur classe... Les raisons de leur participation sont plurielles, leur nombre surprenant.

Marion, comédienne dans le collectif qui porte le projet de ce comité de lecture et Colette Froidefond, chargée de la programmation pour les Treize arches, en sont les premières surprises: 83 personnes lancées dans l'aventure, dont deux classes, une seconde du lycée Cabanis, une première d'Egletons.

Un comité de lecture, comment ça marche? De réunion en réunion, organisées tous les deux mois, Marion va faire passer des textes théâtraux, jamais publiés, au comité. Dix en tout. Hier soir, chacun est reparti avec trois d'entre eux. Il leur revient de les lire, les critiquer, les défendre, expliquer pourquoi ils aimeraient voir jouer celui-là plutôt que tel autre.

Car l'enjeu est là. Sur les 10 pièces transmises par Marion (et déjà sélectionnées, notamment par le CNT et le Rond-Point), une sera choisie par le comité et jouée par les comédiens du collectif à l'occasion de l'ouverture de la saison 2013 du théâtre. Et pour ajouter un peu plus de piment à l'histoire, les comédiens se sont imposés la contrainte de travailler le texte choisi en 48h chrono.

Entre les réunions, les participants pourront rester connectés par le biais d'un forum où ils pourront échanger autour des livres et partager leurs notations. Derrière ce projet, celui d'attirer le grand public vers le théâtre contemporain: dépoussiérer l'image figée et vieillotte d'un théâtre coincé dans les règles de ses trois unités, lieux, temps et action; car Marion en est convaincue, "le théâtre contemporain qui fonctionne avec son temps et mêle la danse, la vidéo, la musique et les codes d'aujourd'hui, en véritable miroir du monde, est à la portée de tous, peut parler à tous."

Prochaine réunion vendredi 21 décembre à 18h. Plus d'infos auprès de Guillaume Lagrange :  05.55.24.62.25 ou  guillaume.lagrange@lestreizearches.com et sur le site des Treize arches.