Actualités

Foire du livre: un bilan à la hausse

  • Publié le 11/11/2012 à 16:40
  • Par Michel DUBREUIL
La 31e foire du livre de Brive s'achève sur d'excellents chiffres. Sur les deux premiers jours, une hausse du chiffre d'affaires de 3% par rapport à l'an dernier a été enregistrée. 40.000 livres ont été vendus et le public a été très présent dans toutes les rencontres avec les auteurs.

Dans un contexte économique compliqué, cette 31e foire du livre a encore progressé. Yannick Gazeau, représentant les libraires a aligné hier lors de la conférence de presse de bilan, une série de premiers chiffres qui seront confirmés lundi. Sur les deux premiers jours, vendredi et samedi, une hausse de 3% du chiffre d'affaires a été enregistré, soit 40.000 livres vendus. "Si ce chiffre est confirmé pour la journée de dimanche, nous battrons alors le record de 2009 qui avait réalisé un peu plus de 600.000 euros de chiffre d'affaires", a-t-il complété.

Parmi  les plus grosses ventes Christian Signol arrive en tête avec 1.300 ouvrages dédicacés, devant Harlan Coben 1.200 et Amélie Nothomb 600. Viennent ensuite Annie Duperey et Patrick Deville.

Au-delà des chiffres, Philippe Nauche a noté également la confirmation de certains choix: celui de la diversité avec l'accueil de toutes les formes de littérature, de la gratuité, du souhait de ne pas accentuer la "pipolisation", et d'avoir maintenu l'invitation à l'équipe de Charlie Hebdo. "On nous avait beaucoup conseillé de ne pas le faire, mais nous n'avons pas cédé car la liberté d'expression et un bien précieux qu'il faut soutenir".

Le député maire a rappelé qu'une foire du livre "restait toujours un défi". " La ville investit un million d'euros dans son organisation, mais il faut regarder les retombées économiques pour les libraires, les hôtels restaurants, les commerces et pour la ville en terme d'image. Outre le rugby et le marché, la ville  offre une dimension culturelle importante sur ces trois jours, points d'orgue d'une année consacrée à une véritable politique du livre".

Au stand de Charlie Hebdo, dimanche en fin d'après-midi, un petit mot était laissé à l'intention des lecteurs: "Merci, adieu, Charb". Quelques lignes qui viennent confirmer que les relations tissées à la foire du livre entre auteurs et lecteurs ne sont pas de vains mots.