Actualités

Apprendre à domestiquer les risques

  • Publié le 13/11/2012 à 09:30
  • Par Patrick MENEYROL


Les risques domestiques étaient ce matin au cœur du petit déjeuner organisé, comme tous les mois, pour les habitants du quartier au centre Raoul Dautry. Des brochures et un exposé ont peut-être permis aux quelques 40 mamans présentes de mieux cerner les dangers que recèle une maison.

C'est le centre Raoul Dautry qui avait choisi cette thématique pour ce petit déjeuner qui réunit tous les mois des habitants, surtout des habitantes, du quartier. Et c'est le docteur Catherine Dubois-Russier, médecin directeur du service environnement hygiène et santé de la mairie de Brive qui est venu délivrer le message. Un message important puisqu'il faut se souvenir que les accidents domestiques sont, aujourd'hui encore, la première cause de mortalité chez les enfants de moins de 2 ans.

Un rappel a donc été fait concernant tous les risques que l'on peut trouver dans une maison ou un appartement. Le premier d'entre eux, c'est la chute. Chute d'escalier, de balcon, défenestration sont des accidents souvent observés. Viennent ensuite les produits dangereux. Aujourd'hui, les parents sont vigilants en ce qui concerne les médicaments, ils ne sont pas encore assez à propos des produits ménagers qui restent bien souvent sous l'évier, à portée des enfants, et impliquent régulièrement des séjours aux urgences de l'hôpital après ingestion d'eau de Javel ou autre. On a parlé aussi des brulures. Four, cuisinière, robinet, trop d'enfants aujourd'hui encore sont victimes de ce type d'accident.

Heureusement, pour le docteur Dubois-Russier, "petit à petit, tous ces risques sont de plus en plus pris en compte par les parents qui sécurisent davantage leurs lieux d'habitation". Une prise de conscience progressive du fait que la vigilance doit rester le maître mot quand on a un enfant en bas-âge.