Actualités

Changement de visage pour Pompidou

  • Publié le 10/12/2012 à 13:52
  • Par Patrick MENEYROL


Inauguration officielle ce matin pour l'avenue Georges Pompidou. Après 8 mois de travaux, cet axe très important de Brive est aujourd'hui sécurisé et modernisé. Une opération conjointe de la Ville et de l'Agglo, financée quasiment à part égale pour un montant total de 1 840 000 euros.

C'est un axe majeur de la Ville qui a été inauguré aujourd'hui par Philippe Nauche et un parterre d'élus municipaux et de l'Agglo. L'avenue Pompidou draine chaque jour plus de 13 000 véhicules, en reliant les quartiers Rollinat, des Chapélies, du Stadium au centre-ville, en ouvrant la Ville vers l'est en direction de Lanteuil ou de Cosnac. Une route donc très importante qui nécessitait une réfection complète. Cette portion de voirie devait être rénovée depuis des années, on l'évoquait déjà dans les années 80, mais rien n'avait été fait. La nécessité de renouveler les réseaux et d'intervenir sur la chaussée et les trottoirs très dégradés ont permis aussi de saisir l'opportunité d'un nouvel aménagement.

Ainsi, si l'avenue reste en double sens de circulation, elle est désormais sécurisée par la création de 4 plateaux, destinés à réduire la vitesse des véhicules. Le stationnement existant est maintenu et même augmenté de 6 places, avec par ailleurs la réalisation de 4 places pour personnes à mobilité réduite et 3 places 20 minutes. De plus, pour soutenir l'activité commerçante, la Ville a décidé la gratuité du stationnement sur le parking à l'angle de la rue Fadat. Parallèlement, le réseau piéton est désormais accessible aux personnes à mobilité réduite avec la mise en place de bandes podo-tactiles et de passages surbaissés.

Ces travaux, qui ont duré 8 mois, ont concerné la voirie, mais aussi les réseaux, à savoir tous les tuyaux et les câbles de l'avenue. Les souterrains comme les égouts ou l'eau potable sont changés, et les aériens comme l'électricité ou le téléphone sont désormais enterrés. L'ensemble a été mené en concertation avec les riverains et les commerçants, dont le député-maire a tenu à souligner le bon esprit et la patience dont ils ont fait preuve dans l'ensemble. La gêne occasionnée par le chantier a été prise en compte dès le début avec la mise en place d'une commission d'indemnisation indépendante, destinée à compenser les pertes financières des commerces. De plus, un phasage des travaux avait été décidé pour maintenir la continuité de l'activité commerciale et économique de l'avenue.