Actualités

Sainte-Féréole: le village de gîtes n’attend plus que les touristes

  • Publié le 28/06/2009 à 13:44
  • Par Marie Christine MALSOUTE
La terrasse d'un des gîtes de ce nouveau village de vacances à Sainte-Féréole

Inauguré hier sous un soleil estivant, la résidence de vacances réalisée par la Communauté d'agglomération de Brive sur la commune de Sainte-Féréole, a surpris les personnes présentes par son concept résolument atypique de gîtes enterrés dominant un superbe paysage de campagne.

La résidence n'attend plus désormais que les touristes. Les premiers vacanciers devraient étrenner les lieux dès la mi-juillet.



Pendant les discours, sur la terrasse de l'accueil qui donne sur la piscineUn beau soleil présidait à l'inauguration de la résidence de tourisme qui domine la vallée des Saulières, atout primordial de ce village troglodyte. En une longue procession qui n'en finissait pas de se dérouler, les personnes présentes ont d'abord visité quelques uns des 25 gîtes enterrés sur quatre niveaux et dont rien ne trahit l'existence depuis le haut de la colline.

Devant la piscine au liner noirCette visite des gîtes témoins, pouvant accueillir de 7 à 9 personnes, aura suscité des réactions étonnement contraires. Les uns trouvant la réalisation "très tendance", les autres "très spartiate"... En tout cas, le concept surprend et ne laisse pas indifférent.

"C'est un pari sur le plan du développement touristique", résumait le président de la Communauté d'agglomération de Brive, Philippe Nauche, rappelant que cette résidence s'inscrivait "dans une démarche de développement durable" et sur "une approche marketing basée sur le zen, le ressourcement et l'authenticité".

"Voir sans être vu" est la philosophie qui préside cette réalisation. "Le choix d'enterrer les gîtes et d'intégrer la terre comme isolant thermique et sonique, nous a permis d'utiliser le moins de matières possibles, donc moins de matériaux polluants, et d'insérer au maximum la construction dans le paysage", expliquait Denis Brillet du cabinet nantais Block  architectes.

L'interieur d'un gîte"L'enjeu était de répondre à un déficit d'offre en gîtes de grande taille, en phase avec la demande actuelle et pouvant accueillir des familles recomposées ou des groupes d'amis", ajoutait Stéphane Canarias, directeur de l'Office de tourisme de Brive et son pays, chargé de commercialiser cette résidence. "Nous nous positionnons sur le haut du marché, 3 ou 4 étoiles, bien que le village ne soit pas encore labellisé. Nous allons proposer une offre de prix flexibles en fonction de la période et de la date de réservation et nous pourrons vendre pour la semaine comme pour le week-end. Les gîtes seront mis à la location en ligne que des sites spécialisés, avec des possibilités de "broquer" les prix jusqu'à -50%."

Une commercialisation tardive pour la saison qui espérons-le trouvera preneurs, afin, comme l'a rappelé le président de la CAB, "d'arriver très vite au point d'équilibre financier".

La vue depuis la terrasse d'un gîte: un beau paysage de campagne corrézienne, la vallée des Saulières