Actualités

Une jolie cour et un bel éclairage pour les écoliers de Thérèse Simonet

  • Publié le 29/06/2009 à 13:17
  • Par Olivier SOULIÉ
La cour de l'école Thérèse Simonet sera refaite d'ici la rentrée. Début des travaux le 15 juillet.

"L'école Thérèse Simonet est un établissement où l'enseignement est de grande qualité. Les enfants y étudient bien, les résultats des tests d'évaluation le prouvent. Mais, en plus, les écoliers bénéficient d'activités annexes variées, comme par exemple, récemment, de la danse avec la compagnie Hervé Koubi."

Nicole Chaumont, maire-adjoint en charge des affaires scolaires et universitaires, ne tarit pas d'éloges sur l'école Thérèse Simonet. Pour que les élèves bénéficient de conditions encore meilleures pour apprendre à lire, à écrire et à compter, l'établissement va bénéficier, d'ici la fin de l'année, de travaux dans la cour et au plafond.

Max Gratadour, Nicole Chaumont, Marc Cueille et Patricia Bordas.

Ce matin, alors que la récré vient de se finir, quelques adultes restent postés dans la cour de l'école primaire Thérèse Simonet. Parmi eux, outre Nicole Chaumont, le directeur Marc Cueille et l'inspecteur de l'éducation nationale 1er degré Max Gratadour. Patricia Bordas, 1er adjoint au maire de Brive, arrive. Le point presse sur les travaux à l'école Thérèse Simonet peut débuter.

"Les travaux prévus à l'école maternelle - le changement de l'éclairage pour un coût de 83.000 euros - illustrent bien notre politique développement durable", a expliqué Patricia Bordas. Une initiative qui permettra une économie de 30% sur la consommation d'énergie. Du bien pour le portefeuille mais aussi pour l'environnement et les élèves.

La luminosité sera uniforme grâce à un capteur au sein des luminaires. Concrètement, cet éclairage, commandé en grande partie par un détecteur de présence dans les classes, les couloirs et les sanitaires, sera constitué de luminaires de type basse luminance permettant d'éviter l'éblouissement et de faire varier l'intensité de la source lumineuse en fonction de la luminosité naturelle. Plus clairement, l'éclairage sortant sera moindre près de la fenêtre et plus intense côté mûr. Mais, au final, la luminosité sur table sera identique.

Pour l'école primaire, d'autres types de travaux, pour un montant global de 125.000 euros (subventionnés à hauteur de 33% par le Conseil général) : la réfection de la cour d'école d'ici la rentrée. Détail révélateur de l'attention portée aux écoliers : le revêtement sera constitué de petits grains afin d'éviter de trop graves bobos aux genoux ou ailleurs en cas de chute.

Les cours de l'école Pierre et Marie Curie, maternelle et primaire, seront également refaites cet été pour des montants respectifs de 23.000 euros et 44.000 euros.

Remise d'un Prix du civisme à des écoliers de maternelle.

Le remplacement de menuiseries extérieures est prévue d'ici la fin de l'année à l'école primaire de Bouquet (140.000 euros), à l'école primaire Henri Gérard (60.000 euros) et à l'école maternelle Thérèse Simonet (40.000 euros).

Ce point presse fut également, pour élus et représentants de l'éducation nationale, d'aller remettre à la classe de maternelle de Florence Dufour un Prix du civisme que les petits, âgés de 3 à 4 ans, n'ont pu aller chercher à la préfecture.

"C'est la meilleure classe niveau comportement", a expliqué la directrice de la maternelle Marie-Paule Ouldali. "Ces élèves écoutent, respectent les consignes, sont gentils entre eux." Les enfants, effectivement sages comme des images, ont apprécié les livres qui leur ont été remis lors de cette petite cérémonie surprise.