Actualités

Pas de panique demain, il y aura un test de sirènes

  • Publié le 06/02/2013 à 10:34
  • Par Marie Christine MALSOUTE

Il ne faudra pas s'inquiéter demain jeudi 7 février lorsque retentiront successivement dans la journée les trois sirènes implantées à Brive. Il s'agit de tester le nouveau Système d’alerte et d’information des populations (SAIP). Ce qui n'empêchera pas d'entendre aujourd'hui les mêmes sirènes, comme chaque premier mercredi du mois. 






La préfecture a préféré prendre les devants en informant les Brivistes afin qu’ils ne s’étonnent pas du déclenchement successif des sirènes et surtout afin d'éviter d'appeler la mairie ou les services de secours. Ces essais interviendront successivement dans la journée. Rappelons que les sirènes sont implantées sur la médiathèque municipale, sur le bâtiment Erdf-Grdf, avenue du président Roosevelt et à la caserne Laporte


Ce SAIP a vocation à remplacer le Réseau national d’alerte (RNA) créé dans les années 1950, devenu obsolète. Ce projet, piloté par le ministère de l’Intérieur, est suivi au niveau local par la préfecture. Ce système doit améliorer l’alerte des populations en élargissant l'éventail de risques couverts: catastrophes naturelles (inondation, séisme), technologiques (accident industriel) et sanitaires, danger aérien. Il s'agit aussi de repositionner les moyens d’alerte sur le territoire en l'adaptant aux nouvelles implantations des populations, selon une logique de bassins de risques. Le système opère une mise en réseau de plusieurs types de moyens d’alerte afin d’assurer l’information du plus grand nombre de personnes possibles (sirènes, automates d’appel, panneaux à messages variables, partenariats avec les radios et télévisions du service public) et intègre de nouvelles technologies plus adaptées et performantes.