Actualités

Saga Africa

  • Publié le 01/07/2009 à 14:27
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Ismaël Lô, tête d'affiche du 2e festival africain de MalemortIl aura fallu attendre trois ans pour que Malemort organise à nouveau son festival africain. La deuxième édition qui aura lieu à partir de demain après-midi et jusqu'au dimanche 5 juillet sur le terrain Pasteur (prolongeant la plaine des Boriottes) présente encore de belles têtes d'affiche avec Origines contrôlées, Positive roots band et Ismaël Lô, le Bob Dylan africain...

Bien sûr, il y aura aussi le marché africain, des ateliers percussion, conte, danse, des conférences... "Allons ambiancer" comme le chante si bien Yannick Noah et "Attention, les secousses!"



Du 2 au 5 juillet, ce festival offre l'occasion de découvrir l'Afrique dans toute sa diversité, ses traditions, la richesse de sa culture, et pour ceux qui connaissent déjà, de renouer avec l'ambiance chaleureuse de ce continent pas si lointain. D'emblée, la première édition, en 2006, avait frappé fort en invitant Touré Kunda et Niominka’bi. Et le succès était au rendez-vous: "10.000 personnes en trois jours", comptabilise la municipalité de Malemort qui s'appuie pour nombre de contacts sur l'association limougeaude "L'Afrique chez vous". Calée sur le même esprit d'échange, cette deuxième édition mêle les animations dans un programme aussi riche que diversifié.

SOUS CHAPITEAU



Le grand chapiteau de 600m2 sera à nouveau planté sur le terrain Pasteur. Cet espace culturel abritera l’exposition d’instruments de musique africains, des plus anciens aux plus modernes. Le comité de jumelage de Malemort Sakal et l’association Togo 19 seront également présents et feront découvrir au public les actions qu’ils mènent auprès des populations africaines. A voir aussi une grande exposition photographique sur le Sénégal et sur le Pays Sérère.

UN MARCHÉ AFRICAIN



De nombreux marchands proposeront au public de découvrir l’art et la culture africaine à travers les produits exposés. Il y aura aussi un restaurant africain. C’est l’occasion de déguster et d’apprécier les délices et les saveurs de la cuisine africaine et de découvrir l’art culinaire de tous les pays représentés. Vous pourrez siroter des boissons sans alcool comme le Bissap (à base des fleurs d’oseille rouge), le Bouy (à base de fruits du baobab), le jus de gingembre... Des goûts étranges venus d'ailleurs.

LE PROGRAMME



Positive roots band en concert vendredi 3 juilletJeudi 2 juillet. 14h: ouverture du festival au public. 18h30: conférence sur la discrimination animée par Frédéric Callens, directeur régional de l'Acsé (Association nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances) et Salah Amokrane, coordinateur de l’association Tactikollectif à Toulouse. 20h30: concert Origines contrôlées. 22h30: projection du film Indigènes de Rachid Bouchareb.

Vendredi 3 juillet. 11h30: inauguration officielle du festival. De 14h à 18h: ateliers percussions, danse, conte (3 euros l'accès). 20h30: concert Positive roots band. 22h: création "Un rendez-vous en Afrique" de la compagnie Hervé Koubi avec des danseurs ivoiriens de la compagnie Guelassemon. Minuit: cabaret avec Zouk system.

Samedi 4 juillet. De 14h à 18h: ateliers percussions, danse, conte (3 euros l'accès). 16h: débat sur la culture africaine avec Laurent Zepka, professeur d'économie à Clermont. 21h30: concert Ismaël Lô. Minuit: cabaret avec Maracas.

Dimanche 5 juillet. 9h30: randonnée pédestre avec visite du patrimoine. 11h30: pot de l'amitié.

Billetterie pour les concerts: de 10 à 20 euros, pass trois concerts à 35 euros. Réservation sur le réseau FNAC au 0892.68.38.22 ou sur www.fnac.com ou par la mairie de Malemort au 05.55.92.83.85.

ISMAËL LÔ





Le chanteur sénégalais Ismaël Lô est la tête d'affiche de ce festival. Son 22e album "Sénégal", enregistré entre Dakar, Paris et Londres, contient tout ce qui fait l’identité de ce chanteur engagé. "Manko" parle de la démocratie, "Incha Allah" et "Tass Yakar" évoquent et interpellent les enfants qui veulent brûler les étapes, "Taar dousey" pointe les mariages arrangés... Des messages distillés sur de frissonnantes ballades et des invitations à danser sur les rythmes turbulents du Mbalax. Vous connaissez certainement "Tajabone", le plus connu de ses "tubes" qui lui ont donné dans les années 90 une renommée internationale. C'est cette superbe ballade tissée au fil acoustique que Pedro Almodovar choisira plus tard pour illustrer son film "Tout sur ma mère". "Ismaël Lô ne s’interdit rien. Surtout pas le droit de ne pas se presser, de réfléchir, de se poser. Il faut laisser le temps au temps", dit en préambule sa biographie en ligne, pour transmettre ce qui à ses yeux fait sens: "amener à réfléchir, rêver et danser". En concert samedi 4 juillet à 21h30. Entrée: 20 euros.

ORIGINES CONTRÔLÉES





Mais si, vous les connaissez sans les connaître. Allez, on vous aide: "Tomber la chemise", c'était eux... et oui, Mouss et Hakim Amokrane sont des anciens du groupe Zebda. Les voici en Origines contrôlées. Les deux frères toulousains d'origine algérienne ont toujours autant d'énergie à revendre. Toujours aussi mo-ti-vés pour aborder le thème de l'immigration. Ils revisitent les chansons de l'immigration algérienne et n'ont pas leur pareil ni leur langue dans leur poche pour faire entendre ce qu'ils ont à dire. Découvrir également leur blog. En concert jeudi 2 juillet à 20h30. Entrée: 10 euros.

POSITIVE ROOTS BAND





Encore des Toulousains, cette fois rasta et dread-locks. Leur reggae ragga rythmé flirte avec le dance-hall. D'autant que sur scène les musiciens, notamment l'excellent chanteur de l'île Saint-Martin Bob Wasa, essayent de faire participer le public avec chaleur et bonne humeur. Pour tout dire, c'est l'un des 5 meilleurs groupes roots reggae français actuels. Un tout jeune groupe pourtant, créé en 1999. Positive roots band est un combo aux allures de melting-pot avec six musiciens aux origines diverses, française, antillaise, turque, sénégalaise ou tchadienne. Leurs textes, uniquement en anglais, abordent des sujets variés, l’éducation, la société, l’amour, l’actualité... sur un ton empreint de gaité et de simplicité. En concert vendredi 3 juillet à 20h30. Entrée: 15 euros.

HERVÉ KOUBI ET GUELASSEMON


La création africaine d'Hervé Koubi à Saint-Viance



Cette année la compagnie Hervé Koubi, en résidence à Brive, s'est rendue en Côte d'Ivoire pour rencontrer des danseurs de la compagnie Guelassemon qui eux-mêmes sont venus à Brive à l'occasion de ce festival s'imprégner de chorégraphie. De là est née une création "Un rendez-vous en Afrique" où la danse contemporaine se nourrit de cette rencontre des cultures. Lire aussi notre article, ici.