Actualités

Zone bleue ou tarif résidentiel dans le quartier de la gare?

  • Publié le 22/02/2013 à 09:00
  • Par Patrick MENEYROL


La future zone bleue qui va être instaurée dans le quartier de la gare durant les travaux du pôle multimodal a donné lieu à une réunion publique hier soir à la salle des Illustres de la mairie. Explications, questions, réponses, le stationnement est toujours un sujet d'intérêt pour les Brivistes.

Quand on parle de stationnement dans le quartier de la gare, on intéresse, forcément. Les riverains en premier lieu qui, depuis des années, sont confrontés à la recherche, toujours plus difficile, d'une place pour stationner leur voiture. Plusieurs facteurs à cela. Le plus problématique, et celui auquel la mairie veut trouver une solution, c'est celui des voitures ventouses. Ces véhicules laissés plusieurs jours à la même place, voire plusieurs semaines, par leur propriétaire parti à Paris ou ailleurs par le train. Autre problématique importante, les loueurs de voitures installés près de la gare qui occupent un espace de stationnement non négligeable puisqu'il est arrivé dans certaines rues que sur 20 places, ils en monopolisent une quinzaine. Difficile dans ces conditions de se garer pour les riverains qui rentrent chez eux le soir après une journée de travail.

Pour remédier à tout cela, et sans gêner non plus les gens qui prennent le train tous les jours pour aller travailler, la Ville a pour le moment 2 options: mettre en place un stationnement résidentiel ou créer un secteur zone bleue. Durant la durée des travaux, c'est cette dernière qui sera testée. Cette zone de stationnement réglementé et gratuit, dont la durée sera limitée à 12h, sera mise en place en mars prochain et concernera plus de 200 places. Pour favoriser la rotation devant les commerces, le stationnement avenue Jean Jaurès restera payant. L'autre option est celle d'un stationnement résidentiel à tarif privilégié. Chaque riverain de la zone déterminée se verra remettre, sur présentation de sa carte grise et de justificatifs de domicile, un macaron à apposer sur le pare-brise de chacun de ses véhicules. Ce stationnement résidentiel ne sera pas gratuit mais bénéficiera d'un tarif extrêmement bas.

"Pour le moment, rien n'est arrêté" a tenu à préciser Patricia Bordas qui animait cette réunion hier soir devant une petite cinquantaine de personnes. La première adjointe au maire a d'ailleurs invité les éventuels volontaires à se joindre à un groupe de travail qu'elle entend former pour réfléchir à la question. Concernant les loueurs de voiture, l'élue a par ailleurs précisé qu'ils avaient tous reçu un courrier de la mairie leur demandant de stationner leurs voitures et camions sur des parkings prévus pour cela sous peine d'être verbalisés.