Actualités

L'Harmonie Sainte-Cécile fête ses 150 ans

  • Publié le 04/04/2013 à 14:46
  • Par Marie Christine MALSOUTE


Voila 2 ans que l'Harmonie municipale prépare cet anniversaire. Une exposition va retracer son histoire à la chapelle Saint-Libéral du 16 avril au 12 mai, également retranscrite dans un livre. Samedi 4 mai, la Sainte-Cécile offrira un après-midi musique en ville avec toutes les formations départementales et le soir un spectacle original La librairie de Monsieur Jean. Puis le 24 mai, un colloque national et, cerise sur le gâteau, un concert du fameux quatuor Epsilon.





150 ans: une longévité remarquable! Il aura fallu deux ans aux chevilles ouvrières de l'amicale pour remonter le fil de l'histoire, fouiller dans les archives municipales (celles de la formation ayant quelque peu pâti d'un entreposage trop humide), éplucher les documents, faire au passage quelques découvertes... Un "devoir de mémoire" qui se traduit aujourd'hui par un livre (signé par l'un des musiciens Victor Carcel et paru aux éditions Les Monédières, 20 euros) assorti d'une exposition qui se tiendra à la chapelle Saint-Libéral du 16 avril au 12 mai. Le tout, comme l'ensemble des festivités, présenté ce matin lors d'une conférence de presse dans les locaux de l'amicale, boulevard Jules Ferry, à côté de l'ecole du même nom.

"La fanfare Sainte-Cécile a été créée en 1863 par des notables de Brive, en fait pour concurrencer celle de Tulle." Des rivalités de clochers dont s'amuse Henri Carcel, président de l'amicale et l'un des plus anciens musiciens, avec son frère, de l'orchestre. Vingt ans plus tard, la formation devient "harmonie". Mais ce n'est qu'en 1982 qu'elle verse municipale. Une mutation qui a permis "d'améliorer la qualité de l'orchestre, avec des musiciens désormais formés par le conservatoire", souligne le président. "Nous sommes un service municipal mais nous avons gardé notre part associative avec une amicale qui assure une convivialité entre les membres."

La Sainte-Cécile aura ainsi connu une trentaine de directeurs musicaux et une quinzaine de présidents. Une vieille dame de 150 ans donc, mais à l'esprit toujours très vif qui a su mélanger les genres et tisser des ponts avec d'autres formations. Des générations de Brivistes sont passés par l'harmonie "avec un turn-over d'une quinzaine de musiciens chaque année". "Certains restent très fidèles. Même en ayant quitté Brive, en passe de devenir professionnels, ils reviennent pour certains concerts."

Deux dates sont à retenir pour cet anniversaire: samedi 4 et vendredi 24 mai. Samedi 4 mai, la Sainte-Cécile offrira un festival départemental rassemblant une dizaine de bandas, big-band, fanfares ou harmonies. Les unes déambuleront dans les rues de la ville, les autres se produiront en concert place du Civoire. Puis à 17h, tout le monde, soit 450 musiciens, se rassemblera dans ce lieu pour un concert suivi d'un défilé vers l'Hôtel de Ville pour une cérémonie officielle. En clôture de ce festival, un concert gratuit sera donné à 21h à l'Espace des Trois provinces: La Librairie de Monsieur Jean. "Ce spectacle est le reflet de ce que souhaite développer l'Harmonie: la multidisciplinarité", explique Davy Dutreix, son directeur depuis 12 ans. "Il s'agit d'un oratorio pour choeur, orchestre d'harmonie et récitants." L'histoire, sans trop en dévoiler, donne l'occasion de mettre en musique des moments de littératures, Verlaine, La Fontaine... "Un spectacle plein d'esprit et d'humour."

L'Harmonie pense aussi à son devenir, notamment au travers du colloque national qu'elle organise le vendredi 24 mai à 18h à l'espace congrès de la CCI, afin d'explorer des "nouvelles voies". Y seront présentés des dispositifs comme Orchestre à l'école qui permet à tous les enfants de bénéficier d'une pratique musicale collective dans le temps scolaire. Il sera également question du programme El sistema, né au Vénézuela, qui a gagné depuis d'autres pays et continents et qui amène des enfants défavorisés à pratiquer un instrument dans des orchestres. Julie Desbordes, une Limousine, aujourd'hui directrice de l'antenne de Harlem pour Harmony program (inspiré d'El sistema) interviendra en vidéo conférence depuis New-York. Le quatuor Epsilon clôturera les festivités avec un concert le soir-même à 21h à l'Espace des Trois provinces (tarif unique 8 euros). Cet ensemble de cuivres , né de la connivence et de l'amitié de musiciens lauréats du Conservatoire national supérieur de Paris, englobe dans son répertoire les styles les plus divers, baroque, classique, romantique, contemporain, jazz... Mais toujours interprétés de mémoire. Une belle conclusion.

Infos et réservations au conservatoire au 05.55.18.17.91.