Actualités

Lever de rideau sur la programmation de l'Ecaussystème

  • Publié le 10/04/2013 à 14:33
  • Par Jennifer BRESSAN


Vendredi 2 et samedi 3 août, le festival Ecaussystème monte le son à Gignac avec une programmation éclectique et festive. Entre autres belles surprises, les chansons festives de La Rue Ketanou le premier soir, le trip-hop de Wax Taylor et le rock de Asaf Avidan le second. La billetterie est d'ores et déjà ouverte sur le site du festival.

A 13 heures aujourd'hui, l'affiche de l'Ecaussystème 2013 a été dévoilée. Sans surprises, elle s'annonce surprenante et croise les genres. Rap, electro, reggae, rock, chansons françaises... Ce n'est pas compliqué, il va vraiment y en avoir pour tous les goûts!

Début des festivités, vendredi 3 août avec le rap français venu tout droit de Marseille de Keny Arkana, jeune trentenaire engagée qui a commencé à rapper ses premiers textes à l'âge de 12 ans. Ses textes, imprégnés de son mal de vivre et de sa vision du monde, lui valent d'être classée dans les courants altermondialistes, anticapitaliste, anarchiste et révolutionnaire. Elle sort son premier album Entre ciment et belle étoile en 2006 et le second en 2012 Tout tourne autour du soleil duquel Vie d'artiste et Gens pressés sont extraits.

Lui succèdera sur la scène de Gignac celui qu'on considère comme le chef de file de la scène trip-hop et hip-hop cinématique: Jean-Christophe Le Saoût, plus connu sous le nom de Wax Taylor, un projet sur lequel il a commencé à travailler en 2002. Trois albums, deux disques d'or et plus de 400 concerts plus tard, il revient en 2012 avec Dusty Rainbow from the dark, un album en forme de conte musical puisant son récit dans l'imaginaire de l'enfance et mêlant le trip-hop psychédélique et le hip-hop électro baroque.

L'esprit de Bob Marley planera indéniablement sur la fin de cette première soirée, avec Ky-Mani Marley. Fils de, comme son nom l'indique. Il sort son premier album à 20 ans dans lequel 11 titres sont des reprises paternelles en version Dub. Le second arrive trois ans plus tard et mêle R'n'B, rap-hip hop et même funk. En 2003, Many more roads sonne plus reggae tandis que son dernier datant de 2007 est très influencé par le hip hop. Artiste accompli, Ky Mani Marley a l'art et la manière de mêler les genres.

Autre soirée autre ambiance samedi 2 août avec pour faire monter l'ambiance les chansons françaises et festives de La Rue Ketanou. Il est loin leur début dans les rues de La Rochelle, c'était en 1996. Pourtant, leur musique est restée la même, baignée par des influences multiples: musique tsigane, folk, reggae et pop, mais surtout généreuse gravitant autour des voyages, de la nuit, de l'amitié et de l'amour.

Viendra ensuite le phénomène rock du moment: l'auteur compositeur interprète israélien Asaf Avidan. Celui qu'on entend sur toutes les ondes avec son titre One day et dont la voix, comparée à celle de Janis Joplin ou encore de Jeff Buckley, envoûte littéralement. En seulement deux albums, l'artiste aura su conquérir un large public.

Place à l'electro enfin pour clôturer cette édition 2013 avec Birdy Nam Nam, quatuor français qui avait chamboulé son monde en sortant en 2009 l'album Manual for Successful Rioting. Mondialement connu  pour ses performances live, le groupe  a sorti en 2011 son dernier album Defiant Order, un album osé et radical. Peu de chance de l'entendre sur les ondes, moins encore de les voir à la télé; pourtant, les organisateurs en font le pari, il n'aura pas de mal à toucher son public. Affaire à suivre les 2 et 3 août prochains.

Toutes les infos sur le site du festival.